Rss

Archives for : octobre2014

WE d’initiation 25-26 octobre 2014

Fidèles à la tradition, nous entamons cette nouvelle année académique par le weekend d’initiation en ces 25 et 26 octobre 2014.
10 nouveaux téméraires ont eu la chance de pouvoir participer à ce weekend magique de découverte. La journée du samedi débute donc pour les nouveaux inscrits à la fameuse grotte Sainte-Anne, incontournable pour tout nouvel explorateur des bas-fonds, en compagnie d’Alex, Benjamin, Cécile, Jérôme, Clémence et Caroline et avec la présence exceptionnelle de Jean. Loin de là, Arnaud, Vinnie et Simon équipent de manière sûre les parois de la carrière de Humain en vue de l’apprentissage des pratiques de cordes l’après-midi.

La grotte Saint-Anne, dont le réseau principal est facilement explorable sans nécessiter de connaissance de techniques de cordes, constitue une excellente entrée en matière de l’univers de la spéléologie. Afin de rendre l’expérience plus instructive et divertissante, 2 groupes sont formés. La Salle des Scouts et la concrétion perchée permettent d’illustrer les phénomènes géologiques et géomorphologiques expliqués lors de la visite. Nos spéléos en herbes découvrent les joies des étroitures lors du passage de la Boîteaux-Lettres, fort humide pour l’occasion, avant d’aller faire le tour du lac souterrain.
Olivier, sa fille, et François² nous rejoignent ensuite à la Salle des Scouts et facilitent l’extraction de tous ces occupants temporaires en direction de Charlotte et Antoine, à la sortie, en charge de vérifier que personne ne manque à l’appel.
Le groupe se dirige ensuite vers la carrière Saint-Hubert afin d’y retrouver nos motivés du matin qui y ont achevé leur travail avec succès. C’est ainsi qu’aucun accident n’est à déclarer en cette après-midi pluvieuse mais néanmoins concluante en terme d’apprentissage des techniques de cordes.
La journée se termine au refuge avec un chili con/sin carne comme d’habitude afin de satisfaire tout le monde.
La journée du dimanche est consacrée à une découverte plus approfondie de la spéléologie dans des cavités faisant appel aux techniques apprises la veille. Après la perte de quelques membres au matin (Olivier et sa fille, Cécile, venue en dépit de sa masse de travail et Clémence), 3 groupes sont formés et dispatchés en direction du Trou de L’Eglise, du Trou d’Haquin et de l’Abîme de Lesves.

Abîme de Lesves :
Maud, Nicolas et Kévin ont eu la chance de pouvoir être encadrés par Alex, Benjamin, François² et Caroline. Benja, très motivé, s’est occupé de l’équipement et du déséquipement. Les nouveaux se sont très bien débrouillés malgré des conditions peu favorables (fort ruissellement lors de la descente du puits). Le groupe a poursuivi son exploration jusqu’à à la rivière souterraine. Cette aventure se sera terminée tragiquement pour les lunettes de Benja qui ne seront jamais ressorties de cet abîme. A la sortie, classiquement, le chat attendait nos spéléo du RCAE patiemment en vue d’un quelconque élément comestible.

Trou de l’Eglise :
Le deuxième groupe est composé de Solène, Tim et Pierre (les nouveaux) et de Vinnie, Jérôme et Antoine comme encadrants. Vinnie s’est occupé d’équiper le puits. On a progressé jusqu’à la Galerie des Bruxellois (qui était un peu étroite) pour mener à une petite désescalade qui donnait sur la Grande Galerie. On a évité d’équiper les Plafonds par manque de temps. On est arrivé à la Salle des Orgues où l’on a pu contempler la Cathédrale. Après une tentative de remonter par les Cascades et puis un demi-tour indécis, on a décidé d’aller jusqu’au siphon en ramping. Nous rebroussons chemin n’ayant pas pu trouver la voie du bouclage près du Pas-de-la-Mort. Nous regagnons l’air libre pendant que Vinnie déséquipait. Nous sommes restés quatre heures dans la cavité mais nous aurions pu rester une heure de plus si nous ne nous étions pas trompé dans le changement d’heure.

Trou d’Haquin :
Une équipe menée par Charlotte, Laurence, Simon et Arnaud se lance à la découverte de cette cavité bien connue des spéléos qui souhaitent partager leur passion. Claire, Alison, Thomas et Luca révisent d’entrée de jeu leur technique de rappel dans la grotte pour franchir le premier ressaut. Simon et Arnaud se chargent de l’équipement et entrainent le groupe dans une succession de rappels et de méandres depuis les Trompettes jusqu’à la Salle de la Cascade. Nous poursuivons la visite en main courante par la vire qui mène à la Boîte-aux-Lettres, une étrange étroiture à franchir d’abord la tête la première puis les pieds en avant comme sur un toboggan. Alors qu’il est bientôt temps de remonter à la surface, nous poussons une pointe jusqu’à l’imposante Salle de Minuit en descendant par le Colimaçon. Demi-tour toute et nous voilà sortis par le Grand éboulis tandis que Simon déséquipaient.

Caroline, Tim et Arnaud S.

Participants :

10 nouveaux : Alison, Maud, Claire, Solenn, Thomas, Kévin, Luca, Nicolas, Tim, Pierre
Charlotte, Caroline et Antoine
11 cadres : Alex, Jérôme, Arnaud S., Benja, Vinnie, Clémence, François², Olivier et Jean + Simon (Spid’Ath) et Laurence (C7 CASA) en renfort

Trou Wéron

En cette plus belle journée de la semaine pour aller sous terre, c’est au Trou Wéron que nous nous rendons cette fois pour une grotte réputée plutôt sportive et technique. Après le ressaut d’entrée et le puits de la Chauve-souris, la descente se poursuit via un méandre assez étroit. Au bas d’un ressaut glissant nommé le puits aux Étincelles qu’il est préférable d’équiper d’une corde, nous atterrissons au niveau de la Porte d’Avion. Dans la foulée, le puits de la Bouteille nous mène par les Chicanes aux Banquettes Horizontales. Nous y installons une main-courante afin d’assurer notre progression vers le rappel ou la désescalade jusqu’à la salle du Piano. A une centaine de mètres de profondeur, nous débarquons dans le Réseau du Ruisseau et de son siphon via un dernier puits au bas duquel nous reprendrons des forces.Au fond du Wéron et rond petit patapon !

La remontée s’effectue par les Banquettes Obliques que nous équipons en escalade et ensuite par un méandre jugé plutôt étroit… sauf pour Charlotte ! Au passage, le puits de la Bouteille est déséquipé du haut par Arnaud et une fois que celui-ci nous a rejoints via la Porte d’Avion, nous bouclons la boucle pour nous envoler vers la sortie.

Une semaine qui se termine comme on les aime autour d’un bon petit plat local à la brasserie de Crupet où Charlotte et Antoine ont pu également découvrir la célèbre grotte de l’abbé Gérard ! (http://www.geneadeg.net/Condroz2/Mysteres/crupet/basecrupet.html).

Arnaud S.

Tpst : 6h00

Participants : Charlotte, Antoine, Olivier et Arnaud S.

 

Ready ! Au-dessus du puits de la Chauve-Souris Antoine Désecalade d'Olivier dans le puits aux ÉtincellesMéandre assez étroit  Début des Banquettes Horizontales Banquettes Horizontales toujours Dans les Banquettes Horizontales et descente vers la salle du Piano Crapaud en touche !  Début de la remontée en escalade