Rss

La cochonne de Senzeille

En ce début d’été, la der du trio des parcours techniques (de cette année scolaire) se déroule dans les carrières de Beauchateau à Senzeille.

Avec un planning fort chargé, les membres du RCAE ne répondent pas vraiment présents pour faire l’immense parapluie situé au dessus du lac. Heureusement, une autre facette du parcours s’offre à nous. Contacté par le club organisateur, le GSCT, c’est à grand coup de renfort féminin qu’Olivier débarque dès le jeudi soir pour aider à l’équipement. Après avoir affronté la tempête, les erreurs d’itinéraires, la mauvaise communication entre les voitures, le risque d’embourbement, les branches d’arbres qui volent, les mauvaises indications, les chutes dans les flaques, les hommes en peignoir et le manque de réseau, on s’enfonce pendant plus d’une heure dans la foret à la recherche d’un souvenir de photo! Après avoir tenté d’appeler la moitié des spéléos belges, Arnaud Le Brave nous répond et tente de nous géo-localiser! Heureusement, Olivier arrive à notre secours ! Cédric du GSCT est le seul présent sur les lieux, les autres étant ralentis par la tempête (et bin non, je n’exagérais pas !). On se retrouve enfin tous et faisons connaissance autour de la star du weekend, la Cochonne….une bière spéciale, pour les non-habitués !DSCF6515

Grasse matinée oblige, on se lève vers 7h30. On prend connaissance de l’organisation d’un tel évènement et tout est drôlement bien ficelé. Clem, Caro et Solenn équiperont le début du parcourt débutant. La main courante qui mènera au futur pont de singe compliquera la vie des filles ! Pas très loin, Oli suit Charlotte qui se fait pousser des ailes pour atteindre les spits ! On est toutes super fières de nous, équiper sur une surface lisse n’est pas chose mince à faire. Mais arrivées au sol, à la vue du reste du parcours, on se dit que nous avons ajouté qu’une petite pierre à l’édifice.

Après la pause déjeuner, chacun retourne à sa tâche. Oli guidera Solenn et Caro sur la face centrale, tandis que Charlotte suivra Thomas du GSCT dans la mise en place du pont de singe, sous le regard minutieux de Clem qui nous empêchera de nous emmêler ! L’équipement de ce dernier ne plait pas aux adultes qui le corrigeront par la suite. En fin de journée, les chapiteaux ont poussés comme des champignons, le radeau est à l’eau et les maîtres des lieux tendent les derniers rappels guidés ; ça y est le parcours est prêt… pile pour les premiers motivés ! Et évidement, ce sont les copains ! On passe la soirée avec Laurence, Julien, Martin… tous réunis autour de leur première et notre dernière cochonne ! DSCF0172

On remercie tous les membres du GSCT, les grands comme les petits, pour leur accueil, leur bonne humeur, leur motivation, les photos et les super t-shirt !

Charlotte

Après avoir attendu que le réveil finisse par fonctionner, Nico et Amaury se sont mis en route ce dimanche matin pour Senzeille. Ils ont donc suivi les conseils avisés d’Olivier et ont débuté par le parcours « soft » avant d’entamer le parcours général. Ce premier parcours permettait de faire de bons rappels techniques et notamment, de traverser les parois en utilisant un pont de singe. Celui-ci donnait d’ailleurs du fil à retordre car il avait été un peu détendu de la veille. Après avoir réitéré le parcours et s’être laissés tentés par les tyroliennes, ils ont voulu commencer le parcours général sauf que la météo n’était pas des meilleures. La journée a donc été terminée assez rapidement mais avec une dégustation de bière brassée à la vapeur.

Nico

Participants: Olivier, Caro, Clem, Solenn, Charlotte, Amaury et Nico

Photos: Gerry et Charlotte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.