Rss

Archives for : juin2017

Equipons Senzeille

Comme tous les ans le club GSCT organise un parcours technique dans les carrières de Beauchâteau à Senzeilles. Aucun membre du RCAE ne sera présent lors de cette manifestation, mais Olivier, Gil et Charlotte accepteront l’invitation pour venir aider à équiper cette gigantesque toile d’araignée. Après avoir affronté la chaleur caniculaire, nous arrivons le jeudi soir vers 23h pour retrouver Cédric, Benoît, Marc et compagnie et bien sûr la cochonne, toujours au rendez-vous ! Réveillés au petit matin par le chant des oiseaux et les premiers lève-tôt, nous partons vers 9h avec, pour chacun, son kit, ses cordes, ses moustifs et sa fiche d’équipement. Gil s’occupera du début du parcours débutant, Charlotte de la seconde voie et Olivier, tout en supervisant les deux premiers, de la suivante. Gil joue à l’acrobate tandis que Charlotte, se trompant de voie 2 fois, réinvente quelque peu son morceau de parcours. Avant de tendre le rappel guidé, nous décidons de rejoindre les autres pour manger. Nous reprenons tous les trois l’équipement de Charlotte, la tête en bas ! Vers 16h, Olivier fera tout le parcours débutant pour vérifier l’équipement et ne put s’empêcher d’ajouter un passage de nœud ! Pendant ce temps, Gil et Charlotte s’occuperont du balisage pour indiquer aux futurs participants, les chemins d’accès aux parcours. Vers 18h30, Gerry met un terme à l’équipement et nous rejoint pour les spaghettis et la Cochonne offerte par les organisateurs. Encore une belle journée avec d’autres copains, et en plus, Gil a eu son t-shirt !

Charlotte

Participants RCAE : Olivier, Gil et Charlotte

 

Une très Vilaine source !

Lors des week-ends d’initiation du RCAE, une vilaine source nous sert de machine à laver pour nettoyer le matos utilisé lors des sorties, mais jamais on ne se serait douté que quelques mètres plus haut, se trouvait une grotte incroyable.

Arrivés à Humain  vers 10h, Benja et CaroT en AVANCE, suivis de Sylvain, Antoine, Didier et Charlotte, nous rencontrons nos guides. Répartis en deux groupes, nous serons environ une quinzaine à découvrir ce lieu magique. Guidés par Fred et Alain, nous franchissons 3 portes et plusieurs éboulis pour atterrir dans de grands volumes. Les salles se suivent, toutes remplies de concrétions en tout genre. Des stalactites torsadées, de petits sapins de boue, des dunes calcifiées. 2 particularités surprennent les invités : une formation boueuse accrochée à la paroi ressemblant à une façade d’immeuble et surtout ce trait circulaire autour de certaines stalagmites faisant penser à un message codé venant d’un autre monde! Au fond de la cavité, nous rejoignons la fameuse vilaine source et c’est tout au bout que nous croisons l’autre groupe. Un second Alain et Jean-Paul se greffent à notre troupe et nous proposent de ramper dans l’eau pour voir le siphon…challenge accepté ! Trempés, nous décidons de faire une pause goûter tandis que Benja prend de l’avance pour immortaliser la sortie. Sur le retour, il prit quelques-uns d’entre nous en otage pour apporter de la lumière. Fred et Charlotte s’enfuient en premiers, suivi de loin par Alain, Didier et Sylvain. A cause de cette échappée, pas de photo de groupe souterraine, mais plutôt ensoleillée à la sortie, devant cette vilaine source, qui est bien loin de l’être. Après avoir nettoyé notre matos perso, nous terminons la journée à la friterie habituelle !

Nous remercions tous les membres de la SSN pour nous avoir fait découvrir ce merveilleux site et plus particulièrement Fred, Alain et Alain, pour leur patience, leur aide et leur gentillesse.

Charlotte

TPST : 3h30

Participants : Benja, CaroT, Sylvain, Antoine, Didier et Charlotte

Photo : Charlotte (en rapide!) et Benja (en mieux !)

https://bengiscan.pixieset.com/vilainesourcebe/

Traversée Chawresse-Véronika à la Rochefort !

C’est par un matin ensoleillé que nous accueillons sur le parking du Bois des Manants les membres du Spéléo Club de Rochefort. L’objectif de la journée : leur faire découvrir les joies de la traversée Chaweresse-Véronika ! C’est en professionnels que nous leur décrivons notre progression à l’aide de l’immense topo apportée par Sylvain. On rappelle qu’il n’y a qu’un passage étroit, situé à l’entrée, qu’une fois passé le reste ira tout seul… Une fois équipés, les 8 participants entament la petite marche pour arriver à la buse d’entrée. Charlotte, Sylvain et Antoine se répartissent dans le groupe et entament la descente des cheminées. Lors de celle-ci, malheureusement, Marjolaine glisse et se fait mal à la cheville. Plus possible pour elle de continuer. Pendant que le reste des participants se regroupe à la salle basse, Marjolaine, la parfaite victime qu’on aimerait tous avoir, s’auto-extrait de la grotte (avant de se conduire elle même à l’hôpital !) talonnée par Sam et Sylvain. Débute alors pour le reste du groupe, une succession de passages tortueusement boueux ! Guidé par les souvenirs d’Antoine et les micros fiches topo (plastifiées !!!) de Charlotte, le groupe progresse rapidement et (presque) sans se perdre. Sylvain et Sam nous rejoignent et nous enchaînons les passages clés (dont cinq étroits un peu oubliés par les guides) jusqu’à la Galerie des Rotules qui marque la presque fin de la traversée. Petite visite et photos souvenir dans Véronika avant de retrouver nos copains de La Cordée au niveau du tunnel de la CILE.  Avant de partir, Marjolaine a pensé à mettre les bières dans la voiture de Charlotte (parfaite je vous dis !) et c’est donc sur le parking que la troupe partagera le verre de l’amitié avant de se séparer.

Habituellement, c’est nous les guidés et c’est nous qui apportons la traditionnelle bouteille de remerciement. Pour notre première fois, c’est nous qui l’avons reçu. Et pour notre premier guidage sans les grands, avec fierté et solennellement, nous l’avons bu tous les 3 à la santé des Rochefortois. En plus, c’était du Woodberry !

TPS : 3H30

Participants RCAE : Antoine, Charlotte, Sylvain

La Fosse-aux-Ours

Aujourd’hui, c’est une autre grotte exceptionnelle et fermée que nous allons visiter, la Fosses aux Ours. (FOA). Nous avons RDV avec Kris Carlier sur le parking à l’entrée de Rochefort à 12:30. D’emblée, il nous accueille avec un premier topo sur la morphologie de l’endroit, carte à l’appui, et un historique sur la prospection des lieux (pas seulement la FOA, mais toutes les dolines qui jalonnent la vallée). La prospection semble être une belle aventure, menée conjointement par des clubs des deux parties du pays, ce qui vaut le mérite d’être souligné. D’autres grottes ont souffert des rivalités de ceux qui les prospectent, et la preuve que le contraire est possible, fait aussi partie du message à transmettre aux générations futures. Nous voici donc en route vers l’entrée de la FOA. Kris nous explique les déboires avec un voisin longtemps resté anonyme qui n’avait de cesse de reboucher l’entrée avec des débris divers. Y compris, une fois, avec des spéléos dans la grotte. C’est maintenant du passé, et nous voilà parti dans la fissure agrandie qui sert d’entrée.
Un peu de ramping, quelques passage (pas trop) étroits nous amène à un carrefour. Nous empruntons une des branches pour faire l’aller retour dans ce qui est la galerie la plus concrétionnée de la grotte. Goures, cierges, un disque de toute beauté et bien d’autre merveilles se dévoilent. L’aller est agrémenté des explications de Kris, et le retour des photos de Benja. Sylvain, consciencieux, participe aux deux avec la même attention.
Tout est balisé. Certains passages sont scabreux, et Kris veille à ce que, dans le balisage, nous respections bien les pas à faire, là où mettre les pieds,  pour éviter autant se faire que peut les salissures de la boue qui nous accompagne. De retour au carrefour, Kris nous emmène dans une autre salle, remplie de cristaux et de fossiles. Pendant que Benjamin continue ses photos, Sylvain et Kris visitent la salle et collectent quelques cristaux. On s’attaque alors à la troisième partie de la visite, le passage qui mène au siphon. En route, nous faisons une halte « désob » pour agrandir un passage qui se rempli de boue avec les aléas des crues. Une fois le job terminé, on arrive dans la salles du lac. Elle impressionne par sa taille et son activité. Deux rivières souterraines s’y rejoignent, la Lomme et la Wamme. Une main courante sur les parois boueuses de la salle nous amène à une autre galerie, qui signale le chemin de retour. Sous les conseils bienveillants de Kris, nous rejoignons la sortie sans encombre. Le soleil nous accueille et nous rappelle à nos obligations, mais avec la promesse de revenir. Sylvain doit partir en Bourgogne et Benjamin est attendu à Liège, donc le traditionnel verre est remis à une prochaine visite. On Remercie Kris pour cet après-midi très belle et très instructive.
Benja
Participant: Sylvain et Benjamin, Guide: Kris Carlier (club SC Cascade)
TPST: 4h30
Photos: Benja https://bengiscan.pixieset.com/fosseauxours/