Rss

La fosse aux ours

Aujourd’hui, c’est une autre grotte exceptionnelle et fermée que nous allons visiter, la Fosses aux Ours. (FOA). Nous avons RDV avec Kris Carlier sur le parking à l’entrée de Rochefort à 12:30. D’emblée, il nous accueille avec un premier topo sur la morphologie de l’endroit, carte à l’appui, et un historique sur la prospection des lieux (pas seulement la FOA, mais toutes les dolines qui jalonnent la vallée). La prospection semble être une belle aventure, menée conjointement par des clubs des deux parties du pays, ce qui vaut le mérite d’être souligné. D’autres grottes ont souffert des rivalités de ceux qui les prospectent, et la preuve que le contraire est possible, fait aussi partie du message à transmettre aux générations futures.Nous voici donc en route vers l’entrée de la FOA. Kris nous explique les déboires avec un voisin longtemps resté anonyme qui n’avait de cesse de reboucher l’entrée avec des débris divers. Y compris, une fois, avec des spéléos dans la grotte. C’est maintenant du passé, et nous voilà parti dans la fissure agrandie qui sert d’entrée.
Un peu de ramping, quelques passage (pas trop) étroits nous amène à un carrefour. Nous empruntons une des branches pour faire l’aller retour dans ce qui est la galerie la plus concrétionnée de la grotte. Goures, cierges, un disque de toute beauté et bien d’autre merveilles se dévoilent. L’aller est agrémenté des explications de Kris, et le retour des photos de Benja. Sylvain, consciencieux, participe aux deux avec la même attention.
Tout est balisé. Certains passages sont scabreux, et Kris veille à ce que, dans le balisage, nous respections bien les pas à faire, là où mettre les pieds,  pour éviter autant se faire que peut les salissures de la boue qui nous accompagne.De retour au carrefour, Kris nous emmène dans une autre salle, remplie de cristaux et de fossiles. Pendant que Benjamin continue ses photos, Sylvain et Kris visitent la salle et collectent quelques cristaux. On s’attaque alors à la troisième partie de la visite, le passage qui mène au syphon. En route, nous faisons une halte « désob » pour agrandir un passage qui se rempli de boue avec les aléas des crues. Une fois le job terminé, on arrive dans la salles du lac. Elle impressionne par sa taille et son activité. Deux rivières souterraines s’y rejoignent, la Lomme et la Wamme. Une main courante sur les parrois boueuses de la salle nous amène  à une autre galerie, qui signale le chemin de retour.Sous les conseils bienveillants de Kris, nous rejoignons la sortie sans encombre.Le soleil nous accueille et nous rappelle à nos obligations, mais avec la promesse de revenir. Sylvain doit partir en Bourgogne et Benjamin est attendu à Liège, donc le traditionnel verre est remis à une prochaine visite. On Remercie Kris pour cet après-midi très belle et très instructive.
Benja
Participant: Sylvain et Benjamin, Guide: Kris Carlier (club SC Cascades)
TPST: 4h30
Photos: Benja https://bengiscan.pixieset.com/fosseauxours/

Laisser un commentaire