Rss

Archives for : juillet2017

Galerie des Sources

Ce samedi 15 juillet, Benja et Oli démarrent de Liège vers 10h. Ils font un crochet par le local pour passer prendre Antoine et le matos puis filent en direction de Gendron-Celles. L’objectif de la journée est de visiter la Galerie des Sources et d’échantillonner du mondmilch dans une petite cavité à proximité. Sur place, ils rejoignent Sylvain et Caro qui, en les attendant, sont allés jeter un coup d’œil aux majestueuses Aiguilles de Chaleux.
Après un rapide casse-croûte, la troupe se change et part à l’assaut du versant à la recherche de l’entrée supérieure de la Galerie des Sources. L’entrée est verrouillée par un cadenas UBS et il faut un peu batailler avec celui-ci pour pouvoir rentrer. Nous traversons plusieurs passages relativement étroits avant d’arriver dans le premier niveau de la grotte, le réseau CPL. Nous visitons les différentes galeries à la recherche du fameux cierge. En chemin, nous admirons les concrétions qui sont encore belles malgré les traces de peinture rouge laissées par les vandales. Nous finissons par trouver la salle du cierge. Celui-ci (le résultat d’une union improbable entre une barre de béton et une concrétion) est là pour nous rappeler la bêtise humaine et que le milieu dans lequel nous progressons est fragile et à préserver.
Benja commence ensuite une séance photo, au grand plaisir du reste de la troupe. La séance est un peu folklorique parce que Caro (avec ses mauvaises ondes) ne déclenche jamais le flash au bon moment. Le groupe se sépare alors en deux : Benja poursuit ses photos avec Antoine (désigné assistant officiel…) tandis que Sylvain, Oli et Caro poursuivent la visite de la grotte. Ils passent l’entonnoir pour se diriger vers le réseau GAS. Ils arrivent dans la salle du Vieux qui est décorée de sculptures d’argile en tout genre (un sapin, une pipe, une part de pizza, un phallus géant,…). Olivier équipe la vire qui mène au réseau GAS pendant que Sylvain et Caro patientent en participant à la déco. Sylvain réalise notamment l’Atomium, Big Ben et la Tour Eifel. Il n’a pas le temps de réaliser la Grande Muraille de Chine parce que les cris de Benja et Antoine se font entendre. Ils n’arrivent pas à rejoindre la salle du Vieux. Sylvain et Caro font alors demi-tour pour aller les chercher et leur montrer un chemin plus long mais plus facile.
Le groupe progresse ensuite sur les cordes installées par Olivier. Celles-ci nous mènent vers la « Grande Salle » qui a beau être très grande, le plafond est très bas et c’est en rampant que nous pouvons admirer ses belles concrétions. Nous voulons nous rendre dans la « Salle Terminale » qui est renseignée sur la topo mais nous tombons sur un passage qui semble long et très très étroit. Après un peu d’hésitation, nous rebroussons chemin à cause du timing serré (et un peu de manque de motivation). Sylvain, Benja et Antoine filent directement vers la sortie pendant qu’Oli explique à Caro comment déséquiper.
Une fois sortis, nous lavons notre matos dans la Lesse mais l’échantillonnage de mondmilch et le traditionnel verre sont reportés à une prochaine fois à cause de l’heure tardive.

CaroT

 

Participants : Olivier, Antoine, Benja, Sylvain, Caro T
TPS : 6h30

Photos: Benaj https://bengiscan.pixieset.com/galeriedessourcesbe/

Big Jump

Le Big Jump est un événement que nous attendons tous les ans à la même époque avec impatience. 20min dans de l’eau froide me direz-vous, mais ce weekend champêtre marque le début officiel de l’été où l’air sent bon les vacances. L’objectif initial de cette manifestation est de sensibiliser le public sur la qualité de l’eau de nos rivières.

Cela fait plusieurs mois que des idées de radeau nous trottent dans la tête et elles prendront forme en ce dimanche matin. Amaury motive la troupe avec ses croissants sucrés non feuilletés, Sylvain comparent les différentes chambres à air de tracteur fournies par son cher papa, Charlotte veut y attacher une bouée Donuts, Antoine utilise ses poumons, Robert supervise les travaux, Gil et Vincent customisent une voiture et les flamants roses portent les canettes. Nous voilà partis pour Han-sur-Lesse en cortège lent, voitures gonflées à bloc, dedans et dehors ! Incroyable car en avance, nous sommes les premiers sur place, le drapeau de l’UBS flottant à peine. Il est environ 13h30 quand tout le monde se jette à l’eau. Les 3 flamants roses, attachés à un fauteuil flottant, attaché au Donuts, attaché à notre immense bouée, sont lourds à tirer avec les 3 pagaies et les 5 paires de palme. Sur cet aller-retour jusqu’à l’ancien embarcadère de la grotte touristique, nous croiserons des petits pirates, des copains, des plongeurs qui nous pousseront et même une licorne… Trouvant la trempette un peu courte, la troupe reste patauger dans l’eau sous le regard amusé des touristes. Nos nouveaux copains du SCR nous rejoindront pour tenter une pyramide… Après nous avoir demandé de sortir de l’eau, la bière offerte habituellement aux participants ne sera pas de la partie cette année… dommage. Ce magnifique weekend ensoleillé se terminera autour d’un taboulé et d’un barbecue sur le terrain du gite de Han.

Cette édition aura attirée du monde, pas moins de 90 participants pour passer le mot : pas de poubelle dans nos rivières.

Charlotte

TPDE (temps passé dans l’eau!): environ 3h

Participants: Antoine, Amaury, Sylvain, Gil, Charlotte avec la compagnie de Vincent (Abyss) et Robs (C7)

Photos: Vincent Gerber

Guidage au Trou Manto

C’est lors d’une de ces journées plus que pluvieuses qu’Olivier et Amaury prennent la route de Ben Ahin pour un guidage sportif au système Trou Manto / Grotte Saint-Etienne demandé via le présent site du club. Ils sont arrivés presque en avance tandis que Vincent et Martin, les 2 invités, auront quasi une demi heure de retard. Après l’équipement des novices, ils entament la marche d’approche jusqu’à la cavité avec les explications d’Olivier sur la géologie locale, des plantes calcicoles, une ancienne poudrerie, un train vicinal… Le chemin devient glissant pour accéder à la grotte, on commence par le Trou Manto. La visite sera illustrée par les explications d’Olivier sur la géologie, la formation des concrétions et les chauves-souris, celles-ci, en long, en large et en travers ! Arrivé à la partie qui demande un équipement, on se rend compte de l’apparition d’une dyslexie des chiffres chez Amaury ! En effet, sur les conseils d’Olivier, il prit une  C53 au lieu d’une C35 ! ….heureusement que ce n’était pas l’inverse ! Amaury descendra sur l’équipement d’Oli pour attendre Vincent et Martin et les contre assurer lors de leur descente, pendant qu’Olivier vérifiera leur manip. On se balade dans le bas de la grotte dans tous les petits trous et autres petites salles que l’on peut trouver. Vincent et Martin remonteront par une échelle de spéléo préalablement équipée par Olivier, préalablement enkitée et portée par Amaury par sa plus grande joie ! Pendant qu’Olivier déséquipera cette dernière, Amaury remontera sur la corde initiale et la déséquipera. Arrivé au croisement pour entrer dans la grotte Saint-Étienne, on décide de sortir par cette dernière en souffrant un peu ! Très contents de notre sortie, on a bu un verre tous ensemble pour clôturer cette journée dans la brasserie de l’Élysée (on ne se refuse rien !). Puis Vincent et Martin repartiront tandis qu’Amaury et Olivier commanderont des moules et continueront au vin blanc. Benja les rejoindra à ce moment-là pour ensuite partir tous ensemble direction Namur au Rocher des Grands Malades retrouver Charlotte et leurs collègues du C7.

Amaury

TPST : env. 3h

Participants : Olivier, Amaury + Vincent et Martin (en découverte sportive)