Rss

Archives for : novembre2019

Les improbables ou Eprave avec le SpéléoLux

Activité proposée par le SpéléoLux à la grotte d’Eprave, nous nous retrouvons à 4 membres du RCAE et 5 du SpéléoLux ce dimanche matin.

La marche d’approche est courte et assez facile, la grille sera vite franchie.

On va vite comprendre où la partie touristique s’arrêtait : après les nombreuses marches d’escaliers. Par contre, on va se partager la grotte avec 2 autres groupes et changer un peu le parcours en commençant par la partie boueuse et très glissante avant de nous rendre aux lacs.

Une fois passée l’étroiture, c’est une loooongue séance photo qui va débuter… Avant d’entamer la sortie. 

Kike me propose de déséquiper, chose que je demande depuis cette nouvelle année scolaire et c’est avec un peu d’appréhension que j’accepte. C’est Nicolas qui va me coacher. Je laisse passer tout le monde et passe en dernier pour arriver au 1er déviateur… Bon d’abord enlever la corde, ensuite trouver une position stable et après… Oh ! Je touche facilement la plaquette ! Bon, y a plus qu’à 🙂 Je la dévisse avec la clé que m’a prêté Kike et voila celui qui me faisait peur enlevé sans soucis !

C’est donc avec un peu plus de confiance en moi que je te monte à la tête de puit pour poursuivre le déséquipement. Il va falloir maintenant faire le rappel. Heureusement pour moi, j’avais déjà eu un aperçu de la technique de rappel de corde et Nicolas, qui au début avait dit qu’il le ferait, décide de me le laisser. Je peux donc dire que j’ai entièrement déséquipé la grotte (même si ce n’était qu’une montée et une descente). 

En sortant, Nicolas nous montrera à Kike et moi, la résurgence avant d’aller laver le matos, une corde et la ferraille.

Après s’être changé, petite discussion pour refaire un autre interclubs avant que l’on retourne chacun chez soi.

A part la séance photo, j’ai bien aimé la grotte et surtout déséquiper pour la première fois !

Yulrike

Super sortie en votre compagnie!
Ce fût un plaisir que de se faire photographier au raz de l’eau avec le bras à droite mais pas trop haut et le petit doigt en l’air pendant les flashs stroboscopiques ou en équilibre précaire à 5m de haut ne devant pas bouger et pas respirer.
Quand au déséquipement, il fût effectué de main de maître sans erreur de sécurité. On voit qu’elle a eu de bons professeurs.

Bref, on peut se revoir quand on veut !

Nico

Participants SpéléoLux : Mariotte, Nicolas, leurs 2 kamikazes et Maël

Participants RCAE : Yu, Kike, Benja et Antoine

JSS 2019

Cette édition des Journées de Spéléologie Scientifiques affichait complet (130 inscriptions) dès le début du mois & certains de nos fidèles étaient absents cette année néanmoins ce n’est pas moins de 5 d’entre nous qui arboraient fièrement qui sa polar, qui son sweat, qui son t-shirt bordeaux dans la salle du Dry Amptay (rebaptisé La Verrière) ou dans les rues et établissements de Han ! Une édition aux présentations un peu moins pointues -et donc plus abordables- que la précédente mais qui réunissait les incontournables : fantômes de roches, lamines & datations, amis de Cis & Outre-Quiévrain, interventions d’Albert, achat d’ouvrages divers, Cambrée, moisson de contacts et de projets, etc.

photo Joël Fontenelle via FB UBS

La conférence de cette année portait sur la Pierre Saint-Martin, ce qui tombait bien vu l’un de nos objectifs de l’été ! Quant à l’excursion du dimanche, elle se faisait pour une fois presqu’à domicile puisque nous avons visité (hélas en éclairage et commentaire minimal pour cause de chiroptères) l’Abîme de Comblain puis le mur géologique enfin la résurgence du Moulin.

Participants RCAE : Deb’A, Laurent, F², Amaury, OSt

photo José Prévot via FB FFS
photo José Prévot via FB FFS
le mur géologique – photo Joël Fontenelle via FB UBS
photo Joël Fontenelle via FB UBS

Nou Maulin

Peu de volontaires ce samedi pour la visite du Nou Maulin, sans doute à cause du long we de Toussaint durant lequel un gros contingent du club a d’ailleurs préféré visiter les grottes du Doubs. Notre objectif du jour est de parcourir le Nou Maulin en privilégiant les quelques passages sur corde du réseau pour que les nouveaux puissent s’y exercer (finalement, Gianni sera le seul nouveau, suite à un dernier désistement ce matin). Notre objectif est vite mis à mal lorsqu’au local on se rend compte que les autres ont emporté presque tout le matos dans le Doubs. On emporte donc le « presque », soit deux C15 et la corde d’intervention, ainsi que les quelques amarrages restants. Il faudra être inventif mais on aime ça!

Arrivé devant le porche d’entrée, Arnaud et Alex vont vérifier l’accessibilité du secteur au-delà de la grille, signalé inondé depuis quelques semaines. L’eau atteint le plafond et nous ne passerons pas par là aujourd’hui… On rentre donc par l’entrée des Tonneaux. Une fois passé le petit passage étroit, Alex équipe la main courante jusqu’au bout de la galerie, afin de pouvoir effectuer ensuite une belle descente jusque dans la salle du bivouac. Fallait pas moins de longueur de corde… On effectue ensuite le tour classique par le gruyère, la grande salle, le gruyère encore, le métro, le siphon (et ses petits poissons) et le bénitier. On remonte enfin par les cordes qu’Arnaud se charge de déséquiper. Après un nettoyage du matos dans la Lhomme, on termine la journée à Han chez Loran pour lui rentre du matos emprunté de longue date (ou encore un prétexte pour prendre l’apéro…).

TPST : env 4h

Participants : Alex., Arnaud S. et Gianni