Rss

Archives for : InterClubs

Noû Bleû

Participant RCAE : Sissi

Du pouding(ue) !

Ce 25 mai 2019 nous voilà parti à la découverte du ‘’pouding’’ de Malmedy !

Invités par notre ami du C7 Robert Teck (alias Bobo) pour découvrir les grottes de la région de Malmedy , nous nous retrouvons ce samedi matin avec une petite équipe qui se constitue de Robert, Thomas, Pascal, Débo et Pauline qui nous rejoint à la première visite. L’objectif de la journée est de visiter le Trou du Géographe, mais vu que Débo n’est jamais venue dans la région, Robert décide de « promener Débo » avant. Nous nous équipons aux voitures et commençons la visite par le Trou « Altitude 465 » (le trou le plus haut de Belgique semblerait-il). Robert nous explique que ce trou est toujours en explo, et nous découvrons pour la première fois la particularité du poudingue de Malmedy. Nous descendons une échelle et arrivons dans un passage étroit. Robert à bien envie de faire une petite désob, mais ce sera pour la prochaine fois, Thomas doit partir tôt.

Après une pause casse-croûte, Robert nous emmène au Trou du Chien (qui tient son nom à cause d’un chien de chasseur qui est tombé dedans). Nous utilisons une corde pour nous aider à descendre, une fois au fond Bobo nous explique la particularité et l’histoire de ce trou qui a été rebouché. Chacun de nous trouvera un crapaud et une grenouille (Robert essayera de faire apparaître une princesse, mais nous sommes déçus de voir que ça ne fonctionne pas 😉 ). Robert décide de les sauver et les remonte à la surface dans sa poche.

Une fois remonté, nous retournons au Trou du Géographe (le géographe c’est Pascal ) ou l’on était passé au début pour déposer nos baudriers et des seaux. Nous entrons dans le trou et faisons la connaissance de ses habitantes (de grosses araignées). Robert commence à désober l’entrée pour pouvoir passer, après avoir remonté une vingtaine de seaux, nous arrivons sur un puits d’une dizaine de mètre. Le trou est beau, le poudingue à un aspect très particulier, nous passons par la « Bouche à concrétion » (passage préféré de Pascal où les concrétions ont la forme d’une bouche aux dents pointues) et nous arrivons sur une jolie cascade de concrétion qui laisse penser à de grosses meringues (il y a même une concrétion entièrement blanche ce qui est rare dans le poudingue qui a des teintes ocre). Pauline et Debo explorent les étroitures avant de remonter et apprennent qu’elles sont les premières filles à visiter ce trou !

Après notre visite nous rejoignons les voitures pour nous déséquiper et allons manger une gaufre bien méritée en terrasse pour clôturer cette super journée.

Débo

TPST: 2-3h/grotte

Participants: Débo (RCAE) et Robert, Thomas, Pascal et Pauline (C7)

20 ans de Barchon

Cette année, c’est la vingtième édition du parcours technique du fort de Barchon et nous l’attendions avec impatience.

Gil, Charlotte, Solenn, Gilles, Laurent, Arnaud (le nouveau), Quentin, DébO, DébA et Amaury se rejoignent en ce vendredi soir vers 20h et admirent en avant première la superbe cascade créée pour l’occasion sur le mur du fort. Ça commence très bien ! Après quelques salutations, nous partons nous équiper et commençons par le parcours E comme étroiture. Nous prenons sous notre aile Marta, une Polonaise que notre copain Géry nous présente. La communication est un peu compliquée mais elle comprend les mots les plus importants et les plus utilisés de la soirée, à savoir longe et boulet ! Vu la taille du groupe, l’attente est un peu longue mais distraite par les blagues débiles de Quentin ! Dans la coupole, vers 22h, Arnaud nous abandonne, il est donc le moment de faire une pause ! La surprise est totale quand nous retrouvons au bar Jérôme et Benja. Après avoir mangé (et dégommer la tradition en évitant la fondue!) et trinqué, c’est autour de Gil de partir au moment où les autres reprennent le parcours. Quentin appréhende le Puits du Chef et décide de mettre son descendeur sur sa longe pour plus de facilité… c’est sans compter sur son moustif qui le lâche en plein milieu de la descente ! On passe le couloir noyé à l’aide de l’embarcation, Solenn et Charlotte ensemble, et nous remarquons vite au toucher du plafond qu’il y a plus d’eau que d’habitude ! Arrivés de l’autre côté, nous cherchons une sortie pour régler le problème de Quentin, sans résultat! Charlotte arrive à défaire le noeud et remplace le moustif, on peut donc continuer. Pendant ce temps, Solenn s’amuse à faire des allés retour dans les trous des murs… On sort enfin sur la façade où nous attend Géry pour quelques clichés. Certains feront le rappel guidé, d’autres le grand tour, pour ce retrouver au bar. Solenn, DébO et Charlotte décident de faire le parcours B, le préféré des filles ! Arrivée sur la tour d’aération, Charlotte fatigue et se rend compte qu’il est 3h30 du matin ! On évite donc les parapluies et descendons directement. Nous finissons le parcours et attendons au bar Laurent, Amaury et DébA qui nous suivaient de loin. C’est vers 5h du matin que nous allons nous coucher.

Debout à 9h pour Amaury, Solenn, DébO, et Charlotte pour quitter les lieux car ces 2 dernières s’envolent pour Majorque ! :p

Elles vont louper tout ce que le Squad a prévu de chouette pour l’occasion: un escape game dans un nouveau parcours, spéléo-box, une soirée-événement…

Laurent et DébA émergent vers midi et petit-déjeunent aux frites ! Ils sont rejoint par Antoine et Yu, qui décide de partir sans faire de parcours. Les 3 acolytes enchaînent les parcours et sont rejoint par Faustine et Quentin. En fin de journée, Yu réapparaît avec Enrique. Antoine finit la sienne dans la cascade, tandis que les valeureux DébA et Laurent doublent les parcours pour finir vers 2h du matin où leur objectif de faire tous les parcours est largement atteint !

Le dimanche, Olivier passera « rapidement » et « juste pour prendre livraison de ses commandes » auprès de SpéléRoc et CanyonZone, il repartira quelques 4 à 5h plus tard ! Sans avoir effectué un seul parcours (si ce n’est peut-être la dernière partie du J)

Une vingtième année dignement fêtée, à l’image du Squad, où comment insérer du neuf dans de l’ancien…un pari gagnant qui nous fait revenir tout les ans. 

Longue vie à Barchon!

Charlotte

 

VF à MLD avec LSC

Derrière ces acronymes il faut tout simplement entendre qu’Amaury et Olivier ont été rejoindre Stef sur une activité via ferrata de son club, Les Sans Ciel. Laquelle via ferrata est située à Marche-les-Dames, dans le Centre d’entrainement des Commandos ce qui nécessite pour y accéder de présenter au corps de garde sa carte d’identité (quand on l’a !) ainsi que sa carte d’affiliation UBS (normalement celle de l’année en cours re-!) …précautions quelque peu surprenantes quand on voit les trous qui existent dans la clôture à l’opposé du dit corps de garde, mais chuut !

Une fois accomplies ces formalités, on accède rapidement au pied de la paroi où l’on s’équipe et l’on s’élance. N’ayant pas emporté de corde de rappel nous ne ferons ni le shunt ni la descente depuis le grand (40m de long) pont de singe -à noter pour ce dernier l’élasticité du câble inférieure qui fait que -quelque soit votre taille- votre moustif acier se retrouve bien en tension sur le câble supérieur (bonjour la limaille et le pénible elbow !)(et non ! vu le diamètre du câble, pas possible d’utiliser une poulie). La suite du parcours comporte un ressaut -patiné par des générations de combat shoes- et le fameux Tarzan (Youhouu !) puis, à défaut de la corde de rappel déjà mentionnée & face à une barrière qui aurait du être ouverte, nous terminerons en désescaladant la paroi initiale.

La journée se clôturera à la « Pétaudière » où nous échangerons avec nos hôtes projets et considérations diverses (à défaut de refaire le monde de fond en comble).

Participants : Amaury & OSt (RCAE) ; Stef, Jean-Marc & Fred (LSC)

Nettoyage du gouffre de Belvaux

Participants RCAE : Deb’O, Sissi

Travaux au Trou Bernard avec la CPA

Suite aux travaux nécessités pour le passage de la civière le 16 février, l’entrée du plus profond trou de Belgique était menacée par un bloc instable. Décision fut prise au sein de la Commission Protection-&-Accès de l’UBS de sécuriser cette entrée. Ce qui fut fait ce 9 mars par Paul, Luc, Tanguy, Marc et -pour le RCAE- Olivier. Voici qq photos du chantier :

Rupt-du-Puits & Savonnières-en-Perthois again ! – 08-10 février

Participants RCAE : Deb’A, Solenn, Faustine, Yu, Cha, Deb’O, Amaury, Kike, Sissi, Quentin, Gilles, Laurent & Oli + Marjo (SCR) & les potes de l’ULS

Noû Bleû

Participante RCAE : Deb’O (accompagnant Claire, ex-RCAE)

Carrière des Grands Malades

Le rendez-vous est donné à 9h au local avec comme participants Faustine, Gilles, Yu, Amaury et Gil. Partis pour Namur à la Maison de la Spéléo où on rejoint Déb’O et Sylvain.

Vincent explique la Maison de la Spéléo et comment fonctionne le matos de spéléo. Les nouveaux font leurs premiers achats, Gilles fais chier ! On retrouve Olivier et Steph, une de ses connaissances, à la carrière des Grands Malades vers 12h30. On mange un bout avant de s’équiper. Sylvain voulait équiper sous la surveillance suprême et magnifique de Gil le -justement- Magnifique. Pour une fois, la montée extérieure n’était pas boueuse et donc très facile d’accès ; on met quand même une corde pour aider les nouveaux.

Sylvain s’engouffre le premier suivi de Gil le Magnifique, il arrive même à lâcher les deux mains pour faire de l’équipement, tout le monde est fier de lui ! Tout le monde arrive sain et sauf dans la carrière des Grands Malades malgré l’équipement de Sylvain… Nous parcourons les galeries en faisant découvrir aux petits nouveaux ce milieu étrange. Petit goûter à notre table  habituelle avec des choco-banane préparés avec soin et amour par maman Charlotte. Nous commençons le cheminement de retour vers 16h, Amaury déséquipe sous le regard attentif de Gil. Sortie du trou à 17h : pas de mort ! 

Résumé écrit, en collaboration, par Gil, Déborah et à la voix off Solenn !

Les Rendez-Vous de l’Explo

Ce weekend nous participons aux Journées de l’Explo qui ont lieux tous les deux ans.

Samedi:

Cette première journée consiste en une présentation de toutes les explorations souterraines qu’il y a eu en Belgique ou ailleurs par des clubs spéléos belges. Nous avons eu différents exposés sur des grottes belges, une technique de détection infrarouge des grottes, des exploits en Thaïlande, le camp en Bosnie, le camp au Mexique et le film sur le Berger. Tout était très intéressant. On retrouve les copains au bar tenu par copain-Robert ! Nous les quittons pour manger une raclette chez Gil et Charlotte.

Dimanche:

Différentes équipes se sont formés pour différents travaux à effectuer dans différentes grottes.

-Gil va au Noû Bleû pour effectuer un portage de bouteille de plongée qui servira à une future plongée. Nous en profitons pour visiter toute la partie avale de la cavité qu’il n’avait jamais parcouru.

-pendant ce temps, Sylvain, Robert, Florence et Charlotte se dirige vers Olne où nous rejoignons Pol au Restaurant Les Montagnards pour nous indiquer la route de la grotte. Vu la pluie qui s’abat sur le plat pays, nous décidons d’aller voir l’entrée avant de nous équiper. Robert trébuche dans des fils barbelés et manque de se frapper la tête contre une barre d’acier. A partir de là, la journée par en vrille ! En effet, le chantoir est complètement inondé et donc l’entrée de la grotte avec. Il est impossible de descendre et d’effectuer la plongée qui était prévu dans le siphon dans la nouvelle galerie. Après une longue conversation, Pol, étant malade, repart chez lui. Nous décidons de prendre la route pour effectuer le nouvel équipement du pas du montagnard à l’Abîme de Beaumont. Florence et Charlotte vont chez cette dernière chercher une corde, tandis que Robert et Sylvain vont chez Robs pour récupérer une foreuse, des mèches et des goujons. On se retrouve tous au parking du Four-à-Chaux et nous remarquons, comme d’habitude, qu’il y a un problème de dimension de mèche qui ne correspond pas au goujon apporté… De nouveau une longue discussion s’installe pour décider de la suite de la journée. La pluie recommence à tomber et nous nous rendons compte après que tous nos habits était restés dehors et que les bottes se remplissent peu à peu ! Frigorifiés, nous décidons d’aller au local du C7 pour que Robert nous fasse visiter cette grotte que nous avons jamais faite. Arrivés sur place, nous allons faire des courses pour manger afin de se réchauffer. Nous finissons par noyer notre journée dans la boisson en regardant des magazines de publicité !

-pendant ce temps, Amaury par explorer Fontaine de Rivîre, pour aider dans la réalisation de superbes photographies.

-pendant ce temps, Antoine va prêter mains fortes à La Douve aux Eaux Sauvages, où il fera de la désob.

Toutes les équipes se retrouvent au local du C7 pour un dernier verre où nous remercions l’organisation de Jack London et de son club .

Participants Samedi: Amaury, Gil, Sylvain, Antoine, Alex, DébO, CaroT, Olivier et Enrique

Participants Dimanche: Gil, Amaury, Antoine, Sylvain et Charlotte

Photos: Sylvain

« Déborah, qui parle couramment espagnol,… »