Tous les articles par Jérôme

Savonnières en Perthois

Habités par la nostalgie de l’expé monténégrine, nous organisons à la dernière minute une sortie dans la carrière des Savonnières-en-Perthois. On the road again !

Mercredi 18h30, Oli et Clem s’en iront chercher Tom à Chiny avant de retrouver Simon devant la carrière, assoupi dans son Kangoo (oui, autant profiter des 3h30 d’attente pour une bonne sieste ..). Il est 1h. Une fois passés le portail d’entrée, l’odeur de la poussière nous rappelle notre dernier séjour dans les lieux. Sortie prévue et plutôt optimiste: le lendemain 12h. La faim se fait sentir, nous entamons d’abord des spagett’ bolo cuites à l’eau Chaudfontaine : la maison ne recule devant aucun sacrifice ! Epuisés par le boulot pour certains et par la route pour d’autres, nous décidons de dormir avant d’entreprendre une descente dans la Sonnette.

Jeudi 29, réveil sous la lumière de nos frontales vers 8h. Etant dans un timing assez serré ( il est 10h et la sortie est prévue à midi) nous abandonnons l’idée de descendre dans le gouffre de la Sonnette au profit de la traversée Avenir-Grande Viaille. Deux équipes se forment à chaque bout : Simon et Tom s’élancent dans la grande Viaille pendant que Clem et Oli se penchent sur l’Avenir. Nous nous retrouvons à l’intersection de ces deux réseaux à la base du P30 de la Grande Viaille. Oli et Clem ressortent tout moulu du streu Méandre de la Grande Viaille pendant que Simon et Tom déséquipent le Gouffre de l’Avenir.

Après avoir rangés le camp, nous prévenons la gendarmerie locale de notre sortie, il est 14h ! Heureusement pour la réputation des spéléo, les képis bleus ne se plaignent pas de notre retard.

TPST : 13 H

Clémence

Participants : Simon (Spid’Ath), Tom (ULS), Olivier et Clémence

Rupt du Puits

Casse croûte et direction le Rupt du Puits. Départ 17h nous accrochons 2 cordes dans le puits de 38m pour accélérer la descente. Gare aux moustiques, fermez vos schness !

Nous parcourons la galerie les pieds dans l’eau, et ne manquons pas de muscler nos adducteurs ! Aussi, quelques techniques d’oppo sont nécessaires pour éviter de se tremper dans les vasques. Puis nous atteignons le siphon par quelques exercices de contorsions dans le laminoir. Enfin, nous quittons la galerie sans oublier de saluer au passage les jolies salamandres à rayures. La remontée du P38 se fait bien sûr dans le respect des traditions : les camarades encore sur corde ont eu le privilège de goûter au jus de chaussettes des autres déjà à la surface…

TPST : 2 H

Clémence

Participants : Simon (Spid’Ath), Tom (ULS), Olivier et Clémence

Nettoyage de la grotte saint-Anne à Tilff

A l’initiative de la commission protection et accès de l’UBS et de Paul de Bie, un nettoyage des dépots de suie de la grotte saint-Anne a été réalisé.

Avec une logistique impressionnante, pompes, karcher, groupe électrogène et cables électriques, ce nettoyage s’est réalisé dans la joie et la bonne humeur pour un résultat pour le moins impressionnant.

nettoyage de la grotte saint anne (par vig)

TPST : quand on aime on ne compte pas

Participant :  Jérôme, Vinnie du rcae plus un nombre important d’autres spéléos

Expédition à Durmitor (Monténégro)

C’est pour la dernière fois que les spéléos belges ont installé leur Q.G. dans le parc national du Durmitor au Monténégro afin de poursuivre l’exploration du gouffre du Captain’Flysch débutée en 2009. Contrairement à l’année passée, le beau temps était avec nous, même si quelques pluies et grêlons sont venus rafraîchir ce temps caniculaire.

Les objectifs étaient d’y relever les derniers points d’interrogation. Les sorties étaient longues et fatigantes, mais récompensées ! Deux nouvelles branches de la grotte ont été découvertes ; elles rejoignent toutes les deux le réseau connu depuis 2009 (près de la base du puits de l’Au-delà vers -450 m). Aussi, la jonction entre le Vortex (P53) et le Cyberlab, supposée en 2011 a été explorée. L’installation d’une grande vire aérienne nous a permis d’atteindre une terrasse derrière laquelle un P98 et une galerie déclive de 60 m termine cette nouvelle branche de la grotte.

[nggallery id=1]

En parallèle au Flysch, nous avons approfondi certaines des prospections entamées lors des précédentes expéditions. Malgré leurs résultats peu concluants, elles ont permis aux moins expérimentés d’appréhender quelques techniques d’équipement et cette délicieuse discipline qu’est la topographie. Il est évident qu’une sérieuse formation sera indispensable pour compléter cette courte et légère expérience …

Malheureusement, cette année, nous n’avons pas retrouvé nos amis serbes. Mais des spéléos polonais nous ont tenu compagnie sur le massif. Que d’enthousiasme !

L’exploration du Captain’Flysch est désormais terminée. On ne vous a rien laissé ! .. Mais ne vous tracassez pas, vous savez bien que d’autres territoires encore inconnus des GPS restent à découvrir !

Merci à toute l’équipe d’avoir généré une ambiance aussi agréable et conviviale et, tout particulièrement à Pierre C. et Alex, sans qui cette expé n’aurait été aussi bien préparée.

Clarence Sous Terre

avec l’aide des camarades pour la rédaction

Participants : Pierre C., Tom, Renaud & Matéo (ULS) + Simon (Spid’Ath) + Patrice (GRSC) + Alex, Arnaud, Benja, Martin, Rodolphe, Fabien & Clem (RCAE)

[imagebrowser id=1]

Weekend de formation “Brevet équipier”

417459_334097356641600_100001240157918_1000080_1223851226_nPour ce premier weekend de formation théorique et pratique, le rendez-vous était fixé à Bruxelles dans la salle d’entrainement du groupe spéléo Redan sous la Basilique de Koekelberg. Des communications portant sur le milieu karstique, sa protection, l’équipement adéquat et la sécurité en grotte ont été exposées à la vingtaine de participants par des spéléos expérimentés tous plus passionnés les uns que les autres par la pratique de ce sport unique en son genre.

431228_334098249974844_100001240157918_1000111_730412786_nUne première évaluation en progression sur cordes et à l’équipement de voies a permis aux candidats au brevet équipier de se rendre compte du niveau requis. Les moniteurs ont évalué, corrigé et amélioré les techniques de chacun afin que tous puissent s’entrainer en vue du second weekend de formation à la carrière de Villers-le-Gambon en septembre. La bonne humeur était de la partie à cette formation fédérale qui s’est déroulée dans une ambiance sérieuse mais néanmoins très conviviale.

418536_334122143305788_100001240157918_1000278_1983075869_n

Arnaud SOUGNEZ

Participant: Arnaud

Savonnières en Perthois

Sur l’invitation du club d’Arlon, on se retrouve au local pour charger le minibus afin d’ensuite rejoindre la sympathique petite bourgade de Savonnières en Perthois. Là, une ancienne carrière souterraine parsemée de cavités nous attend.2012-02-12 71 meuse

Nous y entrons vendredi aux alentours de minuit, lourdement chargés; sortie prévue : dimanche 12h. Après environ 1,5km de marche, nous arrivons enfin au bivouac; plusieurs aller-retour sont nécessaires pour acheminer tout le matos (casseroles, réchaud, couchage, cordes…) dans nos “appartements”. Fatigués mais heureux, nous nous endormons sous ce ciel sans étoile.2012-02-11 16 meuse

Après réveil et petit déjeuner, deux équipes se forment: une part pour “la Besace” et l’autre pour “L’Avenir“. Chacun laissera l’équipement en place pour la seconde équipe. Les deux cavités sont assez verticales mais sans difficultés majeures.

On se retrouve “à la maison” pour un spaghetti bolognese géant et se raconter nos histoires de spéléo et d’autres. Au programme également, un partie endiablée de pétanque 3D (quand je vous disais qu’on était chargés)…

Le dimanche, c’est le rangement et rapatriement de tout le matériel vers les voitures. Nous sortons vers 14h  pour un dernier pic-nic et se dire qu’on se fera une bouffe avec le club d’Arlon qu’on remercie encore une fois pour cette invitation.

2012-02-12 73 meuseTPST : 38 heures

 

Participants : Jérôme, Alex, Arnaud, Clémence, Cécile F., Rodolphe, Fabien, Benjamin, Gauthier (RCAE) + Union Lorraine de Spéléo (Arlon)

 

Inventaire du matériel spéléo

C’est par un froid glacial que les motivés sont venus compter les moustifs et autres joyeusetés en vue de rédiger un inventaire. On en a profité pour discuter un peu de la prochaine sortie en Meuse.

Participant : Jérôme, Alex, Clémence, Gauthier, Rodoplhe

Abîme de Beaumont (Esneux)

A défaut de pouvoir dévier le ruisseau qui nous empêchait de nous aventurer dans le chantoir de Béron-Ry, c’est à Esneux que nous nous sommes équipés pour visiter une cavité plus sèche. Encore fallait-il pouvoir survivre tous à l’étroiture de la baïonnette.

Arnaud SOUGNEZ

Participants : Olivier, Alex, Arnaud, Martin, Gauthier, Cécile F., Jennifer