Trou des Charrues et carrière des Grands Malades

Avant même de pouvoir descendre, la montée d’un toboggan de boue pour accéder jusqu’à l’entrée de la grotte était assez joyeuse. Ce fût une bonne mise en condition physique. Puis, de cordes en amarrages, nous sommes arrivés jusque dans les mines de la Moria et nous nous sommes laissés guider par les veines de calcite incrustées de cristaux de fluorites lors de notre visite privée, sans croiser de nains ou de troll ouff!

Autrement, la grotte était plutôt large au fond, vu qu’elle rejoint une assez grande carrière souterraine. Après avoir hésité quelque peu à remonter en opposition par une cheminée de ventilation éclairée par la lumière du jour, nous sommes finalement ressortis très sagement par le trou que nous avions équipés à la descente. Mais quelle belle promenade insolite pour de grands adeptes de la spéléo.

Arnaud SOUGNEZ

Participants : Olivier, Alex, Arnaud, Martin, Gauthier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.