Véronika

En ce lundi de pentecôte, il n’était pas uniquement question de venue du Saint-Esprit mais aussi et surtout de rayonnements cosmiques et de leur production d’isotopes cosmogéniques. Cette journée scientifique débute par une réunion chez Camille Ek (karstologue) durant laquelle notre ami géographe Gilles nous fait part d’un nouveau projet de recherche. Il s’agit d’appliquer la méthode de datation dite “des nucléides cosmogéniques” aux galets enfuis dans les grottes pour tenter de déterminer l’age de réseaux souterrains (ou plus exactement l’age correspondant à l’enfouissement des galets). Il est question de réaliser nos échantillonnages dans le réseau Chawresse-Véronika et c’est à ce titre que Paul Debie, spéléologue du club Avalon, s’est joint à notre équipe. Il connait la grotte comme sa poche et est actuellement occupé à rédiger un ouvrage très complet sur ce réseau. Après de longues discussions et un diner style auberge espagnole, nous consacrons l’après-midi à prélever nos échantillons dans le grotte Véronika. Pour Gilles et Yannick (un autre géographe), c’est une première spéléo et Paul en profite pour leur fournir une visite riche en explications très instructives. Au final, nous sortons de la grotte avec quelques galets échantillonés et un sentiment d’avoir passé une journée plaisante et intéressante. A suivre…

Alex