Trou Wéron

En cette plus belle journée de la semaine pour aller sous terre, c’est au Trou Wéron que nous nous rendons cette fois pour une grotte réputée plutôt sportive et technique. Après le ressaut d’entrée et le puits de la Chauve-souris, la descente se poursuit via un méandre assez étroit. Au bas d’un ressaut glissant nommé le puits aux Étincelles qu’il est préférable d’équiper d’une corde, nous atterrissons au niveau de la Porte d’Avion. Dans la foulée, le puits de la Bouteille nous mène par les Chicanes aux Banquettes Horizontales. Nous y installons une main-courante afin d’assurer notre progression vers le rappel ou la désescalade jusqu’à la salle du Piano. A une centaine de mètres de profondeur, nous débarquons dans le Réseau du Ruisseau et de son siphon via un dernier puits au bas duquel nous reprendrons des forces.Au fond du Wéron et rond petit patapon !

La remontée s’effectue par les Banquettes Obliques que nous équipons en escalade et ensuite par un méandre jugé plutôt étroit… sauf pour Charlotte ! Au passage, le puits de la Bouteille est déséquipé du haut par Arnaud et une fois que celui-ci nous a rejoints via la Porte d’Avion, nous bouclons la boucle pour nous envoler vers la sortie.

Une semaine qui se termine comme on les aime autour d’un bon petit plat local à la brasserie de Crupet où Charlotte et Antoine ont pu également découvrir la célèbre grotte de l’abbé Gérard ! (http://www.geneadeg.net/Condroz2/Mysteres/crupet/basecrupet.html).

Arnaud S.

Tpst : 6h00

Participants : Charlotte, Antoine, Olivier et Arnaud S.

 

Ready ! Au-dessus du puits de la Chauve-Souris Antoine Désecalade d'Olivier dans le puits aux ÉtincellesMéandre assez étroit  Début des Banquettes Horizontales Banquettes Horizontales toujours Dans les Banquettes Horizontales et descente vers la salle du Piano Crapaud en touche !  Début de la remontée en escalade

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.