Rss

Villers fait la pluie et le beau temps !

C’est bien connu, Villers a un micro-climat !
Peu, mais très motivés, de membres du club ont fait face aux changements soudain de temps… et oui, rien ne nous arrête !

Olivier -et ses mini-lui-, Sylvain -qui souhaite nous quitter vers 17h-, Amaury et Charlotte se retrouvèrent le samedi après-midi dans ce lieu atypique où les parapluies fricotent avec les pendules ! Les plus jeunes profiteront de la Com-J, les plus vaillants des différents parcours, en compagnie de Maud et Carl de l’ULS, sous un soleil de plomb ! On progresse en fonction du niveau de chacun mais surtout en fonction de l’ombre ! Sous cette chaleur écrasante, l’hydratation est indispensable et sera maintenue jusqu’à 21h pour un départ des troupes, Sylvain compris. Retour le dimanche matin pour Charlotte et Sylvain. Oui, il est encore là, mais « je prend un café et je m’en vais ». Quand à Charlotte, elle suivra Jacques Delmotte et sa Commission Canyon pour la tant attendue 4eème journée de formation au canyoning où nous mettrons en exécution nos connaissances apprises lors des dernières séances. Mais cette fois-ci, il pleut des cordes ! Sur cette paroi glissante, on débraille les copains, on se prend la tête sur un nœud de chaise et on prend en main nos descendeurs 8. On fait notre pause déjeuner avec Sylvain « qui ne va pas traîner, j’ai plein de trucs à faire cet après midi » ! Les pains saucisses réchauffent le cœur mais le barbecue ne fait pas grand chose à nos âmes trempées. On repart sur le parcours avec le sourire humide. Après la énième blague vaseuse des spectateurs sur le fait qu’on aurait du mettre nos néoprènes, la formation prend fin vers 17h… où Charlotte retrouva Sylvain resté tout l’après-midi ! En effet, il s’est attardé auprès de Frits et Boulon qui testaient, ou plutôt torturaient, du matos spéléo. D’abord soumis à la traction, ils ont pu voir à l’aide du dynamomètre de Frits, la résistance à la rupture de cordes, longes, mousquetons… Ensuite, ils sont passés au test de résistance à la chute aidés d’un poids de 60 kg. Tout ceci a permis de rassurer  Sylvain, quant à la solidité du matos. Eh oui, contrairement à ce qu’il pensait le matos spéléo, c’est du solide !

On trinque avec quelques copains, Jacques apprend le nœud de bouche à Charlotte et nos voitures sont bloquées par le camion qui charge les frigos ! Départ 18h30, Charlotte….et Sylvain auront fait la fermeture !
Pas si influençable que ça, notre ami Sylvain nous prouve, qu’à Villers, en tout temps, il y fait bon vivre.

Charlotte

Participants: Olivier, Sylvain, Amaury et Charlotte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.