Archives de catégorie : InterClubs

Savonnières ou les déviations maudites !

Cette année pas de visite préalable du Rupt, du fait des hautes eaux (susceptibles même de nous aspirer dans le siphon aval(e !) selon notre informateur local) mais néanmoins un départ en trois vagues depuis Liège, avec toutefois -vu certains arrêts à Martelange ou à Arlon- un regroupement devant l’entrée Champ-le-Vin des divers Liègeois, Arlonnais ou autre Toulousaine ! Rapide arrivée au camp où le collectif est déjà installé par les Gaumais, chacun pose alors son matelas ou son hamac et après qq échanges plus une petite bière tout le monde se retrouve au lit bien plus tôt que les autres éditions. Tout le WE sera marqué d’un tel décalage, initié par la non-visite préalable du Rupt.

Lire la suite …

Projet Epu-Karst

1ère réunion d’organisation & de présentation du matériel de mesure, prélèvement et analyse, au Chalet du C7-CASA. Sont abordés deux des cinq systèmes étudiés dans le cadre de ce projet : celui du Vallon des Chantoirs (pour le suivi duquel nous proposons notre soutien) et celui du synclinal de Sprimont (Noû Bleû etc.) ; participants RCAE : Deb’A, Cha, Gil & Amaury

Le projet Epu-Karst vise à analyser l’évolution des concentrations de polluants (notamment les nitrates) au travers des systèmes karstiques.
La concentration en nitrates diminue entre la perte et la résurgence mais quelle est son évolution dans le karst lui-même ?
Pour tenter d’y répondre, une campagne de mesures et d’analyses va être menée sur deux ans à raison d’une “séance” tout les deux mois dans cinq systèmes karstiques de Wallonie par la CWEPSS & l’ISSeP en collaboration notamment avec des acteurs de terrain, dont bien évidemment les spéléos locaux.
Plus de détails sur le projet Epu-Karst via https://epukarst.org/ et en pages 1 à 4 de http://www.cwepss.org/download/ecoKarst/ecokarst117.pdf

Vallon des Chantoirs (points de pertes -en jaune- et résurgence -en bleu- objets du suivi) – source : AKWA via WalOnMap

Maison de la Spéléo & (non-)Grands-Malades puis Boudin du C7

Exceptionnellement pas de nouveaux cette année pour faire quelques emplettes à SpéléRoc afin de garnir le pied du sapin ; quant à la visite des Grands-Malades elle s’est arrêtée avant le fond du Trou des Charrues. Nous n’en dirons pas plus ! Ensuite direction le Chalet du C7-CASA pour leur traditionnel Boudin de Noël.

Participants : Deb’A, CaroT, Amaury, Gil, Kike + pour le Boudin : Cha, Sissi (tous deux en mode camion-balais/dé-signaleurs sur le parcours d’orientation précédant le repas), Faustine, F² & Oli

Les improbables ou Eprave avec le SpéléoLux

Activité proposée par le SpéléoLux à la grotte d’Eprave, nous nous retrouvons à 4 membres du RCAE et 5 du SpéléoLux ce dimanche matin.

La marche d’approche est courte et assez facile, la grille sera vite franchie.

On va vite comprendre où la partie touristique s’arrêtait : après les nombreuses marches d’escaliers. Par contre, on va se partager la grotte avec 2 autres groupes et changer un peu le parcours en commençant par la partie boueuse et très glissante avant de nous rendre aux lacs.

Une fois passée l’étroiture, c’est une loooongue séance photo qui va débuter… Avant d’entamer la sortie. 

Kike me propose de déséquiper, chose que je demande depuis cette nouvelle année scolaire et c’est avec un peu d’appréhension que j’accepte. C’est Nicolas qui va me coacher. Je laisse passer tout le monde et passe en dernier pour arriver au 1er déviateur… Bon d’abord enlever la corde, ensuite trouver une position stable et après… Oh ! Je touche facilement la plaquette ! Bon, y a plus qu’à 🙂 Je la dévisse avec la clé que m’a prêté Kike et voila celui qui me faisait peur enlevé sans soucis !

C’est donc avec un peu plus de confiance en moi que je te monte à la tête de puit pour poursuivre le déséquipement. Il va falloir maintenant faire le rappel. Heureusement pour moi, j’avais déjà eu un aperçu de la technique de rappel de corde et Nicolas, qui au début avait dit qu’il le ferait, décide de me le laisser. Je peux donc dire que j’ai entièrement déséquipé la grotte (même si ce n’était qu’une montée et une descente). 

En sortant, Nicolas nous montrera à Kike et moi, la résurgence avant d’aller laver le matos, une corde et la ferraille.

Après s’être changé, petite discussion pour refaire un autre interclubs avant que l’on retourne chacun chez soi.

A part la séance photo, j’ai bien aimé la grotte et surtout déséquiper pour la première fois !

Yulrike

Super sortie en votre compagnie!
Ce fût un plaisir que de se faire photographier au raz de l’eau avec le bras à droite mais pas trop haut et le petit doigt en l’air pendant les flashs stroboscopiques ou en équilibre précaire à 5m de haut ne devant pas bouger et pas respirer.
Quand au déséquipement, il fût effectué de main de maître sans erreur de sécurité. On voit qu’elle a eu de bons professeurs.

Bref, on peut se revoir quand on veut !

Nico

Participants SpéléoLux : Mariotte, Nicolas, leurs 2 kamikazes et Maël

Participants RCAE : Yu, Kike, Benja et Antoine

JSS 2019

Cette édition des Journées de Spéléologie Scientifiques affichait complet (130 inscriptions) dès le début du mois & certains de nos fidèles étaient absents cette année néanmoins ce n’est pas moins de 5 d’entre nous qui arboraient fièrement qui sa polar, qui son sweat, qui son t-shirt bordeaux dans la salle du Dry Amptay (rebaptisé La Verrière) ou dans les rues et établissements de Han ! Une édition aux présentations un peu moins pointues -et donc plus abordables- que la précédente mais qui réunissait les incontournables : fantômes de roches, lamines & datations, amis de Cis & Outre-Quiévrain, interventions d’Albert, achat d’ouvrages divers, Cambrée, moisson de contacts et de projets, etc.

photo Joël Fontenelle via FB UBS

La conférence de cette année portait sur la Pierre Saint-Martin, ce qui tombait bien vu l’un de nos objectifs de l’été ! Quant à l’excursion du dimanche, elle se faisait pour une fois presqu’à domicile puisque nous avons visité (hélas en éclairage et commentaire minimal pour cause de chiroptères) l’Abîme de Comblain puis le mur géologique enfin la résurgence du Moulin.

Participants RCAE : Deb’A, Laurent, F², Amaury, OSt

photo José Prévot via FB FFS
photo José Prévot via FB FFS
le mur géologique – photo Joël Fontenelle via FB UBS
photo Joël Fontenelle via FB UBS

Inter-clubs dans le Doubs, 30 octobre au 3 novembre

Gros barnum de Toussaint puisqu’à l’initiative de Nico (SpéléoLux) c’est pas moins de 7 clubs (SpéléoLux, RCAE, SpéléoClub Rochefortois, Les Sans-Ciels, La Calestienne, ESB, SCAN), soit une trentaine ! de participants de tous âges qui se sont entassés dans le refuge de Cléron, ont participé plus ou moins activement à l’élaboration d’un semblant d’organisation, ont animé les repas & soirées et, ne l’oublions pas, se sont répartis dans diverses cavités !

Participants RCAE : Deb’A, Yu, CaroT, Sissi, Laurent, Benja, Gil, Kike & Oli

Souffleur de Beauregard

Finalement nous étions 3 membres du RCAE à retrouver Patrice et 3 membres du SCR (avec un R comme Rochefortois et non Carolo, Patrice !) au parking de la Sablière. Après une rapide -ou presque- mise en tenue, les Sept Nains (privés de Dame Blanche) ont rejoint l’entrée en évitant les VTT lancés à contre-courant. Quelques mots de Patrice pour planter le cadre, ensuite rapide descente jusqu’à la Rivière Sud, son méandre, ses Banquettes de Veau, puis montées, au choix : fractionnée ou d’un jet, vers l’Orient Express visité jusqu’à la salle des Vers Viétois, descente par le Lucky Six pour rejoindre le Chaînon Manquant, petite pause pique-nique au débouché dans la Rivière Orange. Maurice en profite pour annoncer qu’au fait il doit être à 18h à un vernissage à Namur (ces individus-là, c’est pas des gens comme nous !). Reconfiguration subséquente du timing et des objectifs de la sortie : on laisse tomber les -pourtant très jolis- amonts de la Rivière Orange et nous n’irons donc que dans l’aval (soit là où Patrice et Oli viennent tout juste de pisser !). Plus précisément à la salle André Lachambre puis à la galerie des Sages, après quoi demi-tour et on s’enfile tout le Chaînon Manquant jusqu’aux puits, ensuite les Banquettes de Veau, le méandre de la Rivière Sud, enfin les différents puits et boyaux qui mènent à la sortie NB ça va plus vite à le lire ou même l’écrire qu’à le faire ;- ) Pourtant -pour une fois !- dehors le soleil brille toujours, faut dire qu’aujourd’hui nous n’y sommes restés que 6h. Après avoir salué Adeline & Maurice, nous sommes allés nous venger à grands coups de mandibules et de gosiers -mais pas de dessert, puisque rappelez-vous nous étions privés de Dame Blanche.

Participants RCAE : Laurent, Amaury & Oli ; Marjo, Adeline & Maurice pour le SCR ; Patrice notre éternel guide (et photographe)

Manto / St-Etienne avec LSC

Suite à une 1ère activité avec eux (voir
https://rcae-speleo.be/wordpress/2019/04/vf-a-mld-avec-lsc/ ) nous avions échangé nos programmes respectifs avec Les Sans Ciel. Aussi nous voici à trois (des cinq initialement prévus …mais la vie est pleine d’imprévus !) du RCAE à rejoindre Caro, Thomas et Fred sur le parking du Vallon de Solières. Tandis que les Sans Ciels se changent sous leurs parapluies, nous nous changeons dans la camionnette de Laurent (chacun sa technique). C’est ensuite la marche d’approche sous la pluie -pour une fois qu’il y a une cavité belge avec une marche d’approche !!- ce qui justifie toute son utilité au câble gainé dans la pente boueuse finale ! (câble quelque peu abîmé, à signaler à la Commission Protection & Accès).

Nous voici donc à pied d’oeuvre, dans le porche du Trou Manto. Là, Fred ouvre la grille (vandalisée, également à signaler à la Com ProtAcc) et charge le jeune Thomas conjointement du kit et de la tâche de mener l’équipe (secondé par Caro qui est munie, elle, de la topo). Pour Yu & Laurent, cette cavité est une première (même si Yu en avait repérée l’entrée la veille, en cherchant quelques géocaches) aussi, pendant que Thomas équipe nous suivons le conseil de son mentor et visitons quelques réseaux annexes et diverticules concrétionnés. Vu la météo récente la cavité est exceptionnellement humide, ce qui ne gâche rien en redonnant un peu de brillance à un concrétionnement généralement terne -on note quand même de nombreuses reprises de cristallisation ! Encore rien de massif (il s’en faut de beaucoup !!) mais une jolie pellicule scintillante, de délicats micro-gours, une fine croûte de calcite flottante se laissent admirer ici ou là.

De retour à la main-courante, constatant que nos co-équipiers du jour sont déjà en bas, nous les suivons et, tandis qu’ils visitent la Chapelle en haut de la petite escalade, nous prenons nous à droite au pied de la corde, pour de nouveau des recoins et diverticules qui ne figurent pas sur la topo Vandersleyen. Laurent montera ensuite voir la Chapelle puis nous remonterons le “Grand puits”, nous croiserons afin de visiter le petit réseau au-delà de la main-courante puis reviendrons vers la salle “aux pis de chèvres” pour permettre à Thomas de déséquiper son oeuvre.

Ensuite, tandis que Fred sort par le Manto avec le kit, Olivier montre l’étroiture de jonction avec la Grotte St-Etienne et entraîne les quatre autres à sa suite dans les passages quelque-peu-élargis-mais-pas-trop par un récent secours. A la sortie Fred nous attend sous son parapluie et toujours le temps qui va avec ! Cela ne nous empêchera pas de suivre Yu jusqu’à une entrée repérée la veille, entrée qui livre quelques 25-30m de galerie, néanmoins complètement anthropique. Brève déception rapidement noyée à l’Elysée-Beaufort !

Participants : Yu, Laurent & OSt (RCAE), Caro, Thomas et Fred (LSC)