Archives de catégorie : InterClubs

Nettoyage du Trou d’En Faule

Ce samedi était organisé par Spéléo-J une journée de dépollution du Trou d’En-Faule, situé dans le Domaine des Grottes de Han. En connexion directe avec le réseau touristique, cette perte est active quand le Gouffre de Belvaux n’est plus capable d’absorber toute la rivière en crue. Branches et déchets divers sont donc charriés dans ce réseau. Accompagné de 5 spéléos d’autres clubs, Sylvain du RCAE, avait rendez-vous à 9h30 sur un parking dans le village d’Han-sur-Lesse, afin de se regrouper pour entrer tous ensemble dans le domaine. Arrivée à la perte temporaire à 10h, l’équipe dégage assez rapidement aidée par le treuil mis à la disposition par la Société des Grottes. Nous poursuivons ensuite le nettoyage dans le réseau afin de libérer tous les passages jusqu’à la grille qui fermait à une autre époque le réseau touristique. Contrairement au gouffre de Belvaux, les déchets de plastique et de verres en tout genre se font plus rares. Cependant, ils ne sont malheureusement pas inexistants. La quantité de bois ressortie est plus importante. Dans un autre genre, au grand bonheur de nos narines, nous avons trouvé en partie, le cadavre d’un chamois dans un état de décomposition bien avancé. Ce dernier s’est probablement retrouvé coincé lors d’une crue ou simplement emporté par la rivière. Après une bonne journée de travail, nous arrêtons les opérations à 14h30 pour rentrer au village à 15h précise. Merci à Spéléo-J et au Domaine des Grottes de Han.

Sylvain

Manants des sources

Ce dimanche 23 janvier 2022 le rendez vous est donné à 9h00 sur le parking du Bois éponyme du Trou des Manants.
Charlotte et Gil ont déjà le matos collectif dans leur camionnette c’est pourquoi un rassemblement au local n’était pas nécessaire. Durant la nuit Antoine, Naïma et Faustine ayant déclaré forfait, ils sont donc 6 à s’équiper : Charlotte, Gil, Vinnie, Remy, Fred et notre Tautaupe préféré Arnaud D dans le rôle du maître des clés !

Il est aux alentours de 10h quand nous descendons retrouver la chaleur (relative) réconfortante de la grotte. Après la descente de l’échelle, quelques crapahuts, nous nous retrouvons dans une petite salle avant d’entamer une descente parmi les éboulis chaotiques vers la Salle Sèche. Cela coince pour Gil dans un passage étroit malgré sa bonne volonté, il fait donc demi tour réduisant les effectifs à 5. Peu après, une fois la salle 25ème atteinte, Arnaud va équiper la haut de la Salle blanche, ce qui nous permettra de faire le bouclage avec une seule équipe. 

Pendant ce temps, Vinnie remplace une vieille corde en fixe qui permet de monter vers la salle de la Pluie. Arnaud D repasse devant pour aller équiper la salle du Smog pendant que nous empruntons le réseau supérieur un peu glaiseux. Une fois cette salle de belle dimension atteinte par tout le monde, et assuré que Vinnie passait bien l’étroiture pour rejoindre la Chawresse souterraine, Arnaud D reprend la corde avec lui. Dans le sens de la descente, le passage est plutôt aisé !
Nous nous dirigeons via la rivière vers le siphon aval. On aura beau essayer de ne pas trop se mouiller les pieds au début, il faudra bien tâter la fraicheur de l’eau en évoluant à quatre pattes pour accéder au fond.
Demi-tour et petite collation avant de remonter par la magnifique Salle Blanche et de continuer de manière presque instinctive retrouver le début de la boucle. Comme nous nous en doutions, la remontée par les éboulis est un peu plus sportive qu’à la descente, mais ça passe pour tout le monde.
Il est près de 13h30 quand nous sortons de terre. Nous nettoyons le matos en équipe ainsi que le matos de la semaine précédente. L’activité se termine autour d’un verre sur le parking fort fréquenté par les promeneurs.
Arnaud D jouit même du luxe de boire un Orval dans un verre !

TPST : +/- 3h30
Participants : Charlotte, Gil, Vinnie, Rémy, Fred et Arnaud D le maître des clés.

La non-traversée Chawresse-Véronika

Comme tous les ans, cette traversée attire du monde ; pas moins de 3 clubs nous accompagneront pour cette grotte des plus boueuses ! Olivier se lance à l’assaut avec Faustine, Naima, Lorenzo, Frédéric, Etienne et Guillaume + 3 membres du SpéléoLux. Le SCAN et Les Sans Ciel les suivent avec Amaury. Arnaud D, Sylvain, Déb’O et Lionel fermeront la marche. Après quelques passages techniques qu’il faut négocier, voire pour les plus débutants contre-assurer, ils arrivent quasi à la jonction des 2 grottes. Le réseau de l’Angle Droit est noyé et une cascade dévale la Tranchée de l’Apocalypse. Cascade qui se divise vers la Jonction et vers le puits Daniel. Le passage est impossible et la joyeuse troupe fait demi-tour. La dernière équipe décide tout de même d’aller voir jusqu’à la Jonction. Arnaud pense que c’est passable mais très engagé…ca sera pour une autre fois. Le retour s’avère plus difficile et encore plus technique. Amaury, le Scan et le spéléoLux sortiront rapidement. Ca ne sera pas aussi simple pour le reste de la troupe! Après l’escalade délicate, Olivier file en avant et laisse Faustine et Naima avec les nouveaux pour la dernière montée, qui s’avère éprouvante. Après quelques chutes rattrapées ( ou écrasées!) par les filles, ils s’en sortiront mouillés, gelés et fatigués. De même pour la dernière équipe, dont l’attente à eu raison d’eux.

Comme le souper-club a été annulé à cause des restrictions sanitaires, c’est au parking que nous trinqueront ensemble. La bières ne réchauffant pas, nous avons été sauvé par des pains saucisses tardifs!

TPST: 7h

Participants: Olivier, Faustine, Naima, Lorenzo, Frédéric, Etienne, Guillaume, Amaury. Sylvain, Déb’O et Lionel

Wéron en inter-clubs

Samedi 18 septembre 2021, le plan était de faire le Wéron et pourquoi pas proposer à d’autres de se joindre à nous ?
C’est comme ça que Lionel de Les Sans Ciel nous rejoint sur le parking du Bernard à Maillen pour une séance d’habillage au soleil. Grande première pour Olivier : il a oublié son harnais ! Heureusement Kike lui en passe un issu de sa botte secrète.

Il est 11h30 quand les 2 équipes s’engouffrent dans la grotte. La première composée de Kike, Vinnie et Lionel passe devant et après la descente du Puits de la Chauve-Souris va par la Voie Classique. L’équipement à l’ancienne avec 2 huits successifs lui permet d’accéder au Puits aux Étincelles, d’atteindre la Salle de la Semelle puis avec une autre corde le Puits de la Bouteille avec un beau tricotage de dyneemas. Le passage du Coude Clément s’effectue sans soucis pour tout le monde et après un transit étroit (!) par les Chicanes elle se retrouve aux Banquettes horizontales.

Lire la suite …

Objectif Berger

Cette année, nous allons visiter le gouffre mythique du Berger. Nous profitons de la campagne de dépollution annuelle organisée par Rémy Limagne pour réaliser cette cavité historique. La descente est prévue initialement pour le jeudi 22 juillet, mais les conditions météorologiques ont compliqué l’équipement jusqu’au fond; il est fait mais il y a beaucoup d’eau. Seules les deux équipes de – 600 feront le Berger ce jour-là, les autres prennent la décision d’attendre une journée en plus pour espérer une diminution de l’eau.

Lire la suite …