Désob à Miroule

Pendant près de 30 ans Albert Briffoz et Albert Deum pensaient trouver une grotte en utilisant cette ancienne perte qui est maintenant nommée la “grotte de Miroule”. Les travaux étaient depuis en “stand by” et attendaient que de courageux spéléo y retournent. Première fois depuis les anciennes fouilles : ce week-end… et je vous garantis que les « Meta » (Meta menardi) nous attendaient… Brrrr

8h30…Première team à commencer la désob dans cette étroite grotte : Colin Cloos (RCAE / C7-CASA) et Claire Chauveau (CRSOA / ex-RCAE).

Il est nécessaire de préciser que dans les conditions de la désobstruction de cette grotte où à peine une personne sait tenir allongée au fond, grattant avec le bout de ses doigts en position superman…

Je vous laisse imaginer….

L’autre personne (le « récupérateur) se retrouve derrière à récupérer les nombreux blocs que le courageux superman boueux fait péniblement glisser sur le côté à l’aide de son autre main…

Le « récupérateur » doit ensuite mettre les blocs dans un petit « traîneau » et les tirer difficilement au milieu de la boue, des blocs sur le chemin et des étroitures, jusqu’à une partie plus large de la grotte qui est en fait la seule salle et le seul endroit où on peut se mettre assis, voire debout pour les <160 cm…

1h30 chacun … puis 1h chacun pour le second run et enfin 30 minutes pour le dernier run

Avancée : 2,5 mètres… en six heures de boulot…

Petite frayeur après le deuxième tour de Colin au fond du trou : après plus de 4h45 de grattage dans le fond, Colin est pris de vertiges : accumulation de CO2 ou hypoglycémie ? Nous ne savions pas mais dans tous les cas une petite pause était nécessaire…

Après un peu de repos et quelques barres de chocolat, nous reprîmes le travail… jusqu’à 14h30-15h, sortie de la grotte :

La deuxième équipe Gauthier Roba (CRSOA) et Antoine Theiner (RCAE), arrivèrent vers 15h30-16h.

Le but était de continuer la désob (chacun une heure) puis d’introduire une caméra gopro dans le fond de la désob (passage très étroit entre le plafond et les sédiments) pour essayer de « voir » la suite.

Ce fut malheureusement quelques peu décevant compte tenu de la noirceur du fond et la difficulté de l’apport de lumière vu l’étroitesse de l’ouverture. Mais excepté les sédiments et du colmatage, continuer la désob pourrait être intéressant…

Sortie de la deuxième équipe à 19h…

Claire Chauveau (CRSOA)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.