Rss

S.E.P.T extra!

Vendredi 07/02/2014

Il est peu avant 18h quand nous démarrons le mini-bus. Nous sommes 6 (Alex, Benja, Laurence, Antoine, Charlotte et Vinnie) et nous prenons la route du sud.
Nous avons rendez-vous avec l’ULS à Arlon pour embarquer des kits remplis de cordes et un diable puis nous allons manger dans notre friterie habituelle. Le ventre plein, nous nous remettons en route et arrivons, après 4h de trajet, face à l’entrée des carrières souterraine de Savonnières-en-Perthois aux alentours de 23h. L’ULS est déjà en partie dans les entrailles de la terre et installent le campement. Bien chargés, nous ouvrons la lourde porte qui nous mène dans les carrières souterraines. Après une marche agrémentée de quelques passages dans la flotte d’une petite demi-heure nous rejoignons le groupe.

DSCF8499

Les meilleures places sont déjà prises mais chacun trouve son nid. Alors que certains entrechoquent leurs gobelets et taillent le bout du gras, d’autres en profitent pour explorer ce dédale souterrain.

DSCF8508  DSCF8509

 

Doucement, les yeux se ferment pour d’autres ténèbres et le royaume des rêves.

 

Samedi 08/02/2014

Il est 8h30 quand l’agitation réveille les derniers endormis. Nous déjeunons tout en essayant d’organiser la journée : Plusieurs groupes vont se rendre dans les différents gouffres intéressants qui traversent la carrière et les équiper. Ils remonteront ensuite et iront visiter l’une ou l’autre cavité déjà équipée par leur collègues.
Nous nous changeons, préparons le matos et puis le petit groupe RCAE chemine à travers le labyrinthe de piliers et couloirs pour se rendre à l’entrée du Gouffre de L’Avenir. L’idée est de faire la traversée et remonter La Grande Viaille qu’un autre groupe qu’on croisera, aura équipée.

DSCF8542

 

Il est 11h30 quand Benja se lance dans la mise en place des cordes, amarrages, et autres nœuds pour descendre dans la succession de puits plus ou moins arrosés. Après une paire d’heure, et quelques méandres un peu étroits plus tard, nous arrivons au pied d’un P30 qui est la jonction avec La Grande Viaille.

Un escadron de l’ULS nous y attend et entame la remontée de l’Avenir. Antoine préfère les suivre accompagné d’Alex. C’est amputé de ces derniers que notre groupe démarre la remontée du P30 qui nous fournit une belle douche rafraichissante pour pas un balle. Un ou deux autre puits plus haut nous nous engageons dans des méandres la plupart du temps en oppo. La progression devient de plus en plus étroite et effilée. Nous nous égarons un peu, Charlotte tentant en éclaireuse de trouver la suite sans trop de succès. Nous n’avons plus d’eau ni de nourriture avec nous, c’est pourquoi nous décidons prudemment de rebrousser chemin car nous sommes déjà assez fatigués et sentons que nous nous épuisons pour rien.
Un autre groupe de l’ULS est en train de remonter la Grande Viaille. Il semble connaitre la route. C’est pourquoi Charlotte les accompagne par la bonne sortie cette fois.
Benja, Laurence et Vinnie réempruntent le P30 (qui est d’ailleurs vachement plus impressionnant à la descente) pour après emboiter le pas aux derniers visiteurs de cette cavité. Les derniers déséquipent.
Il est 19H30 quand la grotte est enfin vidée de ses intrus (dont certains seront restés 8h).
De leur côté, Antoine et Alex, sortis prématurément de l’Avenir, se font une visite éclaire de la Besace en accompagnant Tom qui déséquipe le trou.
De retour au campement, nous pouvons enfin enlever nos vêtements trempés et nous jeter sur l’apéro.
Un spaghetti finit de nous ragaillardir. Tandis que les plus jeunes entament une partie de pétanque 3D, d’autres se lancent dans la dégustation de vin chaud, liqueur de café et certaines boissons houblonnées voire spiritueuses. Il est 2h30 quand les dernières conversations s’éteignent dans le silence éternel des lieux.

DSCF8531

 

Dimanche 09/02/2014

Nous nous levons à 9h30, déjeunons et commençons à rassembler nos affaires et lever le camp pour retrouver la lumière du jour à 12h30. Après le chargement, nous prenons la route d’Arlon pour aller redéposer une partie du matos de l’ULS.

DSCF8548 DSCF8549

Le voyage est plus calme et silencieux qu’à l’aller !
De retour au local à 17h, nous trainons un peu avant d’aller manger dans un resto italien de Boncelles.
Il est 20h quand on sort de table et se tape la bise d’aurevoir.

Participants : Alex, Benja, Antoine, Charlotte et Vinnie + Laurence R. (anc. du club) et nos amis de l’ULS

Tpst : 37h30

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.