Tous les articles par Olivier Stassart

En attendant la reprise (2)

Devant le succès de l’édition précédente, et toujours dans l’attente de retourner sous terre -ou au moins sur corde-, une seconde balade géologique avait été programmée. Cette fois, pas d’itinéraire grand-public mais une réalisation interne, fruit du travail conjoint de CaroT & Alex.

C’est donc munis de leur roadbook descriptif -qui sur papier, qui dans son téléphone- et de leur cheminement -dûment enregistré dans au moins un téléphone par équipe- que, de nouveau consciencieusement répartis en groupes “cellule cohabitante + max. 2 individus extérieurs”, un certain nombre d’entre nous (12, sans conjoint cette fois mais avec 1 des enfants, et les 2 mêmes chiens) ont pris des départs raisonnablement espacés de Méry, pour monter à l’ascension du Bois des Manants, suivre le Synclinal des Dolines, redescendre par le Vallon de la Chawresse et remonter vers les Bois de Famelette et de Nomont -bien connus de ceux qui ont travaillé avec le GRSC sur les avals du système de Beauregard- passer par la Roche-aux-Faucons -et pour certains pousser jusqu’à l’entrée du Souffleur et la Triple Douve- avant de redescendre fermer la boucle au pont de Méry.

Un itinéraire et un descriptif de très haute qualité, à conserver voire publier !

N’empêche, vivement que ça déconfine pour de bon qu’on retourne sous terre !!

En attendant la reprise (1)

A défaut de pouvoir aller sous terre, ni même de pouvoir s’entraîner sur cordes, l’idée nous est venue de profiter de ce -relatif- début de déconfinement pour aller nous promenez.

Et c’est donc ainsi que, consciencieusement répartis en groupes “cellule cohabitante + max. 2 individus extérieurs” un certain nombre d’entre nous (10 + 2 conjoints, autant d’enfants, autant de chiens !) ont pris le départ, espacé de 30 à 70′, du sentier géologique de Comblain-au-Pont (http://www.comblainaupont.be/tourisme/promenades/le-sentier-geologique / http://www.cirkwi.com/fr/circuit/15105-autour-de-comblain-au-pont-le-sentier-geologique). On reprend contact avec le karst comme on peut, ma bonne dame !

N’empêche, vivement que ça déconfine pour de bon qu’on retourne sous terre !!

(parenthèse Covid)

Pour mémoire, entre début mars et fin juin, parmi les diverses activités mises à notre programme ce n’en sont pas moins de 19 (club, interclubs, fédérale, Epu-Karst ; en Belgique mais aussi en Meuse, au Vercors, dans les Causses voire au Québec) qui auront été annulées.

Et comme le disait Carbur :

Galerie des Sources

Pour commencer, nous nous apprêtons dans la bonne humeur ! Nous grimpons alors une pente légèrement glissante pour arriver à l’entrée de la grotte. Faustine s’essaye à ouvrir la porte (dément). Nous entrons. Passée la descente, nous nous offusquons tous ensemble devant ce rose « carnavalesque » qui repeint les roches de la grotte. Après quelques petites recherches afin de trouver notre chemin nous tombons, Amaury, Faustine, Deb’A et Vinnie sur l’ensemble détonant de sculptures. Nous prenons le temps d’en ajouter pendant qu’Oli et Laurent nous rejoignent. Oli équipe pendant que nous nous livrons à notre art (parfois déconcertant). Après le passage de corde, nous rampons en évitant de se mouiller. Pourquoi ne pas vider un peu d’eau des flaques avec la chaussure de Déb’A ? Ah non elle veut pas. C’est le nouveau mini-kit que Vinnie qui s’y colle. Encore un peu de ramping, puis bataille de boue, puis encore un peu de ramping, puis non allez on arrête de faire les cons. Laurent et Deb’A remontent en premier. Faustine attend les trois (parce que « l’équipe » ça fait trop équipe) qui déséquipe. Amaury déséquipe, il parait qu’il a râlé ! Une seule fois, on lui en voudra pas. Tous le monde remonte et sort. Descente de la grande pente sur le cul, trop cool.

Participants (de g. à d.) : Deb’A, Laurent, Faustine, Oli, Vinnie & Amaury.

TPST 6h (entrée +/- 12h, sortie +/- 18h ; en plus Faustine a eu son train, 23h à Bruxelles c’est pas tard)

Faustine

Projet Epu-Karst

Le projet Epu-Karst vise à analyser l’évolution des concentrations de polluants (notamment les nitrates) au travers des systèmes karstiques.
La concentration en nitrates diminue entre la perte et la résurgence mais quelle est son évolution dans le karst lui-même ?
Pour tenter d’y répondre, une campagne de mesures et d’analyses va être menée sur deux ans à raison d’une “séance” tout les deux mois dans cinq systèmes karstiques de Wallonie par la CWEPSS & l’ISSeP en collaboration notamment avec des acteurs de terrain, dont bien évidemment les spéléos locaux.
Plus de détails sur le projet Epu-Karst via https://epukarst.org/ et en pages 1 à 4 de http://www.cwepss.org/download/ecoKarst/ecokarst117.pdf

1ère réunion d’organisation & de présentation du matériel de mesure, prélèvement et analyse, au Chalet du C7-CASA. Sont abordés deux des cinq systèmes étudiés dans le cadre de ce projet : celui du Vallon des Chantoirs (pour le suivi duquel nous proposons notre soutien) et celui du synclinal de Sprimont (Noû Bleû etc.) ; participants RCAE : Deb’A, Cha, Gil & Amaury

Suivi du projet : février 2020 – (avril 2020) – (juin 2020) – août 2020octobre 2020 – …

Vallon des Chantoirs (points de pertes -en jaune- et résurgence -en bleu- objets du suivi) – source : AKWA via WalOnMap

Véronika

Pour la première sortie de l’an 20, c’est à Véronika que la troupe du RCAE s’est donnée rendez-vous. Vers 10h, nous sommes finalement 9 à nous engouffrer par la tunnel de la CILE ouvert par Paul Xhaard. Olivier et Kike se faisant porter pâles en dernière minute. Nous nous dirigeons pour commencer vers le P8 que Charlotte équipe pour atteindre la Rivière Immobile. Cela prend du temps pour faire descendre tout le monde, faire le petit aller-retour et puis remonter en déséquipant.
Nous nous suivons à la queuleuleu dans le Boulevard et puis dans l’épuisante Galerie des Rotules pour atteindre l’intersection du point 10 de la topo PdB.

Lire la suite …

Fresnes entre les Fêtes !

Il ne s’agit pas d’un conseil de prévention (ni-routière, ni-éthylique, ni-calorique) mais du programme de ce dimanche 29 décembre. Visite “de décrassage” au Réseau de Fresnes, encadrée et commentée par “un de trop” !

Participants : Deb’A, Yu (photos), Antoine, Amaury + 20-100 (GESM)