L’année recommence bien! -Pyrénées catalanes 2020

Histoire de bien commencer l’année, nous partons profiter du climat en région catalane.

Vendredi : le rendez-vous est donné au local à 20h et nous prenons la route pour Opoul-Périllos à 21h30. Chose exceptionnelle pour la 1ère fois en camps, TOUS les passagers ont leur permis ! Nous arrivons à Narbonne à 9h30 pour un super petit déjeuner hyper feuilleté ! Nous découvrons ensuite le petit village d’Opoul-Périllos ainsi que ses routes sinueuses que nous emprunterons toute la semaine. C’est vers 11h que nous découvrons enfin notre gîte “la belle auriole”. Pendant qu’une équipe se bat au supermarché, l’autre investit les lieux. On découvre un genévrier de 1500 ans recensé dans les 200 plus vieux arbres de France. Trop tard pour faire la grotte prévue, nous décidons de nous rendre sur le plateau de Périllos, où se trouve la plupart de nos futures grottes pour les repérer.

Grâce au super GPS de Simon, nous y arrivons sans trop de problème. Sur le chemin du retour, nous observons pleins de curiosités que nous déciderons d’inclure dans nos sorties journalières. La semaine panaché commence et ce soir, c’est pizza faites maison. Solenn reste patiente face aux exigences de ses camarades. Tout le monde est au lit à 21h30, mais c’est sans compter le déménagement des lits et matelas pour quasi tous dormir dans la même chambre version dortoir… C’est pas comme s’il y avait 7 chambres étalées sur 3 étages !

Dimanche: le réveil sonne à 7h30 après une longue nuit appréciée par tous, car nous avons rendez vous à 9h avec notre copain Michel, membre des clubs de Perpignan et Prades. Lire la suite …

Grâce au super GPS de Simon, nous y arrivons sans trop de problème. Sur le chemin du retour, nous observons pleins de curiosités que nous déciderons d’inclure dans nos sorties journalières. La semaine panaché commence et ce soir, c’est pizza faites maison. Solenn reste patiente face aux exigences de ses camarades. Tout le monde est au lit à 21h30, mais c’est sans compter le déménagement des lits et matelas pour quasi tous dormir dans la même chambre version dortoir… C’est pas comme s’il y avait 7 chambres étalées sur 3 étages !

Dimanche: le réveil sonne à 7h30 après une longue nuit appréciée par tous, car nous avons rendez vous à 9h avec notre copain Michel, membre des clubs de Perpignan et Prades. Lire la suite …

Grâce au super GPS de Simon, nous y arrivons sans trop de problème. Sur le chemin du retour, nous observons pleins de curiosités que nous déciderons d’inclure dans nos sorties journalières. La semaine panaché commence et ce soir, c’est pizza faites maison. Solenn reste patiente face aux exigences de ses camarades. Tout le monde est au lit à 21h30, mais c’est sans compter le déménagement des lits et matelas pour quasi tous dormir dans la même chambre version dortoir… C’est pas comme s’il y avait 7 chambres étalées sur 3 étages !

Dimanche: le réveil sonne à 7h30 après une longue nuit appréciée par tous, car nous avons rendez vous à 9h avec notre copain Michel, membre des clubs de Perpignan et Prades. Lire la suite …

Véronika

Pour la première sortie de l’an 20, c’est à Véronika que la troupe du RCAE s’est donnée rendez-vous. Vers 10h, nous sommes finalement 9 à nous engouffrer par la tunnel de la CILE ouvert par Paul Xhaard. Olivier et Kike se faisant porter pâles en dernière minute. Nous nous dirigeons pour commencer vers le P8 que Charlotte équipe pour atteindre la Rivière Immobile. Cela prend du temps pour faire descendre tout le monde, faire le petit aller-retour et puis remonter en déséquipant.
Nous nous suivons à la queuleuleu dans le Boulevard et puis dans l’épuisante Galerie des Rotules pour atteindre l’intersection du point 10 de la topo PdB.

Lire la suite …

Maison de la Spéléo & (non-)Grands-Malades puis Boudin du C7

Exceptionnellement pas de nouveaux cette année pour faire quelques emplettes à SpéléRoc afin de garnir le pied du sapin ; quant à la visite des Grands-Malades elle s’est arrêtée avant le fond du Trou des Charrues. Nous n’en dirons pas plus ! Ensuite direction le Chalet du C7-CASA pour leur traditionnel Boudin de Noël.

Participants : Deb’A, CaroT, Amaury, Gil, Kike + pour le Boudin : Cha, Sissi (tous deux en mode camion-balais/dé-signaleurs sur le parcours d’orientation précédant le repas), Faustine, F² & Oli

Les improbables ou Eprave avec le SpéléoLux

Activité proposée par le SpéléoLux à la grotte d’Eprave, nous nous retrouvons à 4 membres du RCAE et 5 du SpéléoLux ce dimanche matin.

La marche d’approche est courte et assez facile, la grille sera vite franchie.

On va vite comprendre où la partie touristique s’arrêtait : après les nombreuses marches d’escaliers. Par contre, on va se partager la grotte avec 2 autres groupes et changer un peu le parcours en commençant par la partie boueuse et très glissante avant de nous rendre aux lacs.

Une fois passée l’étroiture, c’est une loooongue séance photo qui va débuter… Avant d’entamer la sortie. 

Kike me propose de déséquiper, chose que je demande depuis cette nouvelle année scolaire et c’est avec un peu d’appréhension que j’accepte. C’est Nicolas qui va me coacher. Je laisse passer tout le monde et passe en dernier pour arriver au 1er déviateur… Bon d’abord enlever la corde, ensuite trouver une position stable et après… Oh ! Je touche facilement la plaquette ! Bon, y a plus qu’à 🙂 Je la dévisse avec la clé que m’a prêté Kike et voila celui qui me faisait peur enlevé sans soucis !

C’est donc avec un peu plus de confiance en moi que je te monte à la tête de puit pour poursuivre le déséquipement. Il va falloir maintenant faire le rappel. Heureusement pour moi, j’avais déjà eu un aperçu de la technique de rappel de corde et Nicolas, qui au début avait dit qu’il le ferait, décide de me le laisser. Je peux donc dire que j’ai entièrement déséquipé la grotte (même si ce n’était qu’une montée et une descente). 

En sortant, Nicolas nous montrera à Kike et moi, la résurgence avant d’aller laver le matos, une corde et la ferraille.

Après s’être changé, petite discussion pour refaire un autre interclubs avant que l’on retourne chacun chez soi.

A part la séance photo, j’ai bien aimé la grotte et surtout déséquiper pour la première fois !

Yulrike

Super sortie en votre compagnie!
Ce fût un plaisir que de se faire photographier au raz de l’eau avec le bras à droite mais pas trop haut et le petit doigt en l’air pendant les flashs stroboscopiques ou en équilibre précaire à 5m de haut ne devant pas bouger et pas respirer.
Quand au déséquipement, il fût effectué de main de maître sans erreur de sécurité. On voit qu’elle a eu de bons professeurs.

Bref, on peut se revoir quand on veut !

Nico

Participants SpéléoLux : Mariotte, Nicolas, leurs 2 kamikazes et Maël

Participants RCAE : Yu, Kike, Benja et Antoine

Servir de “matériel pédagogique” au Bernard !

A la demande de la Commission Formation, appel à volontaires avait été lancé au sein du club : qui souhaiterait se faire encadrer, qui en formation de base, qui en perfectionnement, par les candidats Moniteurs sportifs (ADEPS) en Spéléologie dans le cadre de leur seconde Unité de Formation Pédagogie ? Trois volontaires, dont une participante à notre stage d’initiation, 20 jours plus tôt !, ont répondu présents et se sont ainsi retrouvés dans le Trou Bernard, qui à y perfectionner ses toutes récentes techniques de progression, qui à y découvrir les bases de l’équipement. Notons aussi la participation de Gil, en tant lui que candidat MSp Initiateur.

Participants RCAE : Anaïs, Deb’A, Laurent, Gil

Nou Maulin

Peu de volontaires ce samedi pour la visite du Nou Maulin, sans doute à cause du long WE de Toussaint durant lequel un gros contingent du club a d’ailleurs préféré visiter les grottes du Doubs. Notre objectif du jour est de parcourir le Nou Maulin en privilégiant les quelques passages sur corde du réseau pour que les nouveaux puissent s’y exercer (finalement, Gianni sera le seul nouveau, suite à un dernier désistement ce matin). Notre objectif est vite mis à mal lorsqu’au local on se rend compte que les autres ont emporté presque tout le matos dans le Doubs. On emporte donc le “presque”, soit deux C15 et la corde d’intervention, ainsi que les quelques amarrages restants. Il faudra être inventif mais on aime ça!

Arrivé devant le porche d’entrée, Arnaud et Alex vont vérifier l’accessibilité du secteur au-delà de la grille, signalé inondé depuis quelques semaines. L’eau atteint le plafond et nous ne passerons pas par là aujourd’hui… On rentre donc par l’entrée des Tonneaux. Une fois passé le petit passage étroit, Alex équipe la main courante jusqu’au bout de la galerie, afin de pouvoir effectuer ensuite une belle descente jusque dans la salle du Bivouac. Fallait pas moins de longueur de corde… On effectue ensuite le tour classique par le Gruyère, la Grande salle, le Gruyère encore, le Métro, le siphon (et ses petits poissons) et le Bénitier. On remonte enfin par les cordes qu’Arnaud se charge de déséquiper. Après un nettoyage du matos dans la Lhomme, on termine la journée à Han chez Loran pour lui rentre du matos emprunté de longue date (ou encore un prétexte pour prendre l’apéro…).

TPST : env 4h

Participants : Alex., Arnaud S. et Gianni