Archives de catégorie : Spéléo

Chawresse – Puits Boubou

A l’initiative de Vinnie, petite descente à l’Abîme de la Chawresse, pour aller tâter le fond du puits Boubou.

Arrivés directement au parking, Gisèle, José et Antoine s’équipent en attendant patiemment -très patiemment- le reste des troupes. Vinnie attend, lui, devant la barrière du local et commence à se demander s’il n’y a pas eu changement d’heure ou autre truc du genre lorsqu’il est -enfin !- rejoint par Amaury et Olivier. Ouverture de la barrière, du local, prise du matos nécessaire et le trio monte rejoindre les premiers nommés.

Une fois chacun équipé -et les promeneurs curieux renseignés- on quitte enfin le parking pour se diriger vers la cavité. Gisèle et José découvrent l’entrée de la Chawresse, Oliver équipe le premier puits, certains “admirent” au passage l’usure des broches du câble et tout le monde se rejoint au niveau du Collecteur -qui n’est pas un collecteur- avant de continuer vers la suite en jouant à cache-cache entre les blocs. Arrivés en tête du puits Boubou, c’est Amaury qui est motivé par l’équipement. Un peu de chipot, un peu de tricot, quelques hésitations, et toute l’équipe se peut se retrouver au fond pour partager quelques fruits secs ou confits.

Lire la suite …

Epu-Karst – août 2020

Roadbook papier (ou pdf), itinéraire en ligne et accès à l’Atlas du Karst Wallon ainsi qu’aux géodonnées GDO3 via WalOnMap, excusez du peu !

Cette fois l’activité d’accompagnements des mesures, prélèvements et analyses s’inscrit dans la lignée de nos balades de déconfinement : une balade karstique de 15km qui va nous permettre de mieux connaître le Vallon des Chantoires.

Lire la suite …

Weekend en Bourgogne

Pour nous préparer à la Pierre-St-Martin envisagée pour cet été, nous allons réaliser au cours de l’année de longs weekends spéléo. Notre premier se déroulera en Bourgogne.

En fonction des disponibilités de chacun, il y aura plusieurs départs du local ce vendredi 6 mars et la dernière voiture arrivera à Marigny-le-Cahouet vers 2h du matin, avec les bières mais sans Jupiler !

Arrivée tardive, réveil tardif. On émerge doucement et préparons les kits pour réaliser la Combe-aux-Prêtres. D’après les recherches d’Olivier, il nous est impossible d’effectuer la traversée. Tant pis, comme deuxième cavité on se rabat sur le Gouffre du Soucy. Nous séparons le groupe en 2 équipes, chacune équipera sa grotte puis déséquipera la seconde. Il est 13h quand nous descendons sous terre. Tandis que Laurent, Olivier, Déba, Faustine et Yu feront le Gouffre du Soucy, Solenn, Sylvain, CaroT, Déb’A et Charlotte se dirigent vers le puits de la Combe Rochotte que Solenn équipe. 

Lire la suite …

Galerie des Sources

Pour commencer, nous nous apprêtons dans la bonne humeur ! Nous grimpons alors une pente légèrement glissante pour arriver à l’entrée de la grotte. Faustine s’essaye à ouvrir la porte (dément). Nous entrons. Passée la descente, nous nous offusquons tous ensemble devant ce rose « carnavalesque » qui repeint les roches de la grotte. Après quelques petites recherches afin de trouver notre chemin nous tombons, Amaury, Faustine, Deb’A et Vinnie sur l’ensemble détonant de sculptures. Nous prenons le temps d’en ajouter pendant qu’Oli et Laurent nous rejoignent. Oli équipe pendant que nous nous livrons à notre art (parfois déconcertant). Après le passage de corde, nous rampons en évitant de se mouiller. Pourquoi ne pas vider un peu d’eau des flaques avec la chaussure de Déb’A ? Ah non elle veut pas. C’est le nouveau mini-kit que Vinnie qui s’y colle. Encore un peu de ramping, puis bataille de boue, puis encore un peu de ramping, puis non allez on arrête de faire les cons. Laurent et Deb’A remontent en premier. Faustine attend les trois (parce que « l’équipe » ça fait trop équipe) qui déséquipe. Amaury déséquipe, il parait qu’il a râlé ! Une seule fois, on lui en voudra pas. Tous le monde remonte et sort. Descente de la grande pente sur le cul, trop cool.

Participants (de g. à d.) : Deb’A, Laurent, Faustine, Oli, Vinnie & Amaury.

TPST 6h (entrée +/- 12h, sortie +/- 18h ; en plus Faustine a eu son train, 23h à Bruxelles c’est pas tard)

Faustine